Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Bobtail

Le 3 février 2014 PAR Anva - 4 (245 votes)

Caractéristiques du Bobtail

Adaptabilité3 stars Entente chat3 stars Entretiens3 stars
Affection5 stars Entente chien3 stars Santé3 stars
Appartement1 stars Entente enfant5 stars Besoin sociaux5 stars
Aboiement3 stars Gardien5 stars Premier chien3 stars
Exercice3 stars Intelligence4 stars Joueur3 stars
  • Adaptabilité3 stars
  • Entente chat3 stars
  • Entretiens5 stars
  • Affection5 stars
  • Entente chien3 stars
  • Santé3 stars
  • Appartement1 stars
  • Entente enfant5 stars
  • Besoin sociaux5 stars
  • Aboiement4 stars
  • Gardien5 stars
  • Premier chien3 stars
  • Exercice3 stars
  • Intelligence4 stars
  • Joueur3 stars

Origine et histoire du Bobtail

L'origine du Bobtail n'est pas réellement défini. Il y a beaucoup de on-dit, d'hypothèse et aucune d'entre-elle ne permet réellement d'affirmer ou d'infirmer dans quelle condition s'est déroulé l'apparition du Bobtail, autrefois appelé vieux chien de berger anglais. Quoi qu'il en soit, le "vieux chien de berger anglais" fait son apparition au XIXèm siècle et est actuellement plus connu sous le nom de Bobtail qui signifie littéralement queue courte. En anglais, "bob" signifie queue de cheval courte, tandis que "tail" se traduit par queue. Pendant des années, le nom de bobtail fut utilisé pour désignier les chiens à queue courte, avant que celui-ci soit définitivement attribué au chien de berger anglais. Une signification pour le moins surprenante dans le sens où les bobtails naissent pour la plupart avec la queue longue, bien que certains arrivent avec la queue anoure. A l'époque, il était courant de couper la queue du chien entre deux et quatre jour de vie pour évitait disait-il que celle-ci saignent abondament ou s'infecte ou encore gêne au combat contre les prédateurs, entre autre le loup. D'autres, affirmaient que couper la queue du chien étaient un motif purement financier, celui d'éviter d'avoir à payer une taxe. Quelque soit le motif réellement de cet ablation, la pratique est encore répandue de nos jours pour des raisons purement esthétique, puisque la prolongation de la queue est considéré comme inadapté à l'allure du Bobtail.

L'origine incertaine du Bobtail

L'origine du Bobtail ne peut être défini de façon précise. Selon une grande majorité de cynophile le chien descendrait du berger de Brie. Durant la guerre des cents ans, les anglais impressionnés par l'animal, sa beauté et ses qualités auraient rammené avec eux quelques exemplaires en Ecosse ou ils furent soumis à des conditions climatiques et d'utilisation bien différente. Ce qui influença les modifications propre à la race d'origine pour en faire le Bobtail tel que nous le connaissons. De leur côté les anglais réfutent cette théorie et affirment qu'il aurait été introduit dans le Comté de Devon, d'autres disent que l'évolution du Bobtail aurait eu lieu dans les Highlangds dont le rude climat aurait rendu le chien rustique, robuste à poils trés épais.

Le chien de berger anglais ressemble à notre chien de Brie; mais il a des formes un peu plus élancées et n'a pas de queue. Une ancienne loi anglaise exemptait de la taxe tout chien de berger qui n'avait pas de queue, et, pour cette raison, on la leur coupait toujours. Par suite de cette mutilation constamment répétée, cet organe a disparu et la plupart de ces chiens naissent aujourd'hui sans queue.(1)

Le bobtail selon Stonehenge
Illustration du chien de berger anglais, ou bobtail selon stonehenge

Attention ici, à l'époque, le nom de "chien de berger anglais" désignais aussi bien le Bobtail que le Border Collie. Une confusion a longuement était faite, malgrès que le premier portait plus souvent le nom de "vieux chien de berger anglais" et le second " chien de berger anglais" . On peut donc supposé que la conception du Bobtail est plus ancienne que celle du Border Collie. Néanmoins, ici Stonehenge parle bien de notre Bobtail, bien que l'illustration qu'il en fait laisse pensé à la confusion entre les écrit et le dessin. Le bobtail ayant lui une carrue plus imposante que celui du Border Collie. Néanmoins, notons la présence de la queue courte et du poils long trait caractéristique du Bobtail.

D'autres cynophiles soutiennent que le Bobtail n'aurait rien à voir avec le Berger de Brie...tandis que d'autres encore affirment qu'il aurait pour ancêtre l'Owtchar, chien de berger russe du Caucas. Mais ces deux hypothèses ne sont pas plus certifiées que les autres.

Owtchar russe
Selon certains auteurs, le vieux chien de berger anglais ( Bobtail) serait en fait un descendant du Owtchar russe remporté en Angleterre par les marins russe.
Une autre théorie encore plus surprenante, comparent la démarche du Bobtail à celui d'un ours(2), et tentent de démontré que le chien aurait un lien de parenté avec le mammifère... Or nous savons aujourd'hui que les chiens descendent du loup. Cette théorie est donc refutée.

Enfin, une hypothèse plus vraissemblable que les autres serait que le Bobtail est un descendant du Berger Asiatique, qui lorsqu'il a été introduit dans les nations européenne à été modifié à la sauce de chacun selon les régions, les pays et les climats ainsi que l'utilisation qui en était faite. Cette hypothèse permet égalemetn d'expliquer les similarités entre différentes races de berger tel que le Berger de Bergame en Italie, le Berger de Brie en France, le Bobtail en Angleterre ou encore le Berger Hongrois.(3)

De son côté, l'écrivain Watson affirme que le chien serait issus d'un croisement entre un Braque russe et un berger à poil raide nommé Bandog avec également l'ajout de croisement avec un Mâtin. Ce qui expliquerait la grandeur de la race et l'aspect des poils.

De toute ces hypothèses aucune ne peut vraiment être refuté, ce qui fait que le Bobtail a une origine réellement incertaine. A contrario, nous sommes certains que celui-ci a été développé en Angleterre et que c'est en 1835 qu'il fut exposé pour la première fois. A cet époque, les éleveurs selectionnèrent le Bobtail non pas pour ses capacités physique ou de travail mais surtout pour son apparence surprenante.
En 1888, le club de la race fut fondé et avait pour objectif principal celui de préserver le côté esthétique de la race et conserver ses caractéristiques morphologiques.

Le Bobtail est resté pendant très longtemps connu uniquement dans sa patrie d'origine. Ce n'est qu'après les deux grandes guerre mondiale que l'on remarquera ses aptitudes et que son succès s'accrue. Ainsi, même s'il ne jouit pas de la popularité comme c'est le cas pour les petites races du style Carlin, il est désormais connu aux Etat-Unis ou un club fut crée en 1904 et enfin en France. Néanmoins, au fil des années, de la mode et du phénomène "chien prêt à l'emploi" que sont devenue les chiens de petites tailles, le nombre de naissance enregistré chute d'année en année faisant craindre la survie de la race. Alos que l'on comptait près 16 000 naissance par an en 1975, ce nombre chute en 1985 à moins de 5600 naissance, puis à un peu plus de 1000 naissance en 2009 pour atteindre aujourd'hui le petit chiffre de 400 inscription. Toutefois, les président du club de la race ne s'affole pas et affirme qu'il y aura toujours des amateurs et passionné pour lui permettre de survivre.

Utilisation du Bobtail à travers les époques

Le bobtail est avant tout un chien de berger. Ainsi pendant des années il fut utiliser pour conduire et protéger les troupeaux. Au fils du temps, les paysans remarquèrent son incroyable instinct de garde, et la plupart choissèrent de prendre un Bobtail plutôt qu'un chien de garde car il permettait d'être utiliser pour les troupeaux, tout en ayant la possibilité de faire de lui un chien de garde sans avoir à payer de taxe supplémentaire. Par ailleurs, son pelage à l'aspect laineux lui procurer un plus supplémentaire, celui de pouvoir se fondre entre les brebis sans effrayer ses dernières. Quoi qu'il soit, il était principalement utilisé pour les élevages de bovin et mouton. Certains prétendent que sa démarche à l'allure d'ours proviendrait du fait qu'il est parcourrut des milliers de kilomètre pendant ses premières années de vie, et se tenir de cette façon était pour lui plus facile.

Le bobtail au travail
Deux bobtails accompagné de leur maître au travail

D'autres, comme l'écrivain Nick Waters, affirme que l'utilisation des Bobtails est liée à l'époque révolue des bouviers(4). Il avait la faculté d'être à la fois endurant au travail, tout en étant stable avec un tempérement sociable et ayant la possibilité de se fondre dans le troupeau.

Par ailleurs, après la saison, lorsque les moutons furent tondu, le Bobtail était également tondu. Le poils ainsi récupéré servait à confectionné des manteaux. En Angleterre, Mr Garnett remarquant le succès de ces manteaux au poils de Bobtail en fit sa société de fillage et de tissage. Les vêtements confectionné étaient assez onéreux mais très éfficace pour se préserver du froid. Dans les années 1960/1970, la veste au poils de bobtail se répand jusqu'aux Etat-Unis où elle devient un effet de mode, avant de retomber peu à peu dans l'oublie. Aujourd'hui, cette pratique existe encore mais travaillé selon l'ancien système de filage.

Aujourd'hui, bien qu'encore utiliser dans certains village comme chien de berger, le Bobtail devient de plus en plus un chien de compagnie. Et quel plaisir de voir qu'il execute ce rôle avec succès. Son côté doux et sociable mélangé à ses instincts primitifs le rend même apte à pouvoir rester et surveiller les enfants !

Les bobtails devenu célébre

Le bobtail comme une grande majorité de race, à eu son heure de gloire, et par la même occasion à pu laisser des traces par l'intermédiaire d'oeuvre, de peinture, ou encore des publicités ou de série télévisée.

En autre, l'un des plus connu reste, sans nul doute, le champion Elkington Squire (5) retransmis en photo par l'une des personnes les plus important dans l'histoire du Bobtail, Henry Arthur Tilley. Cet homme est aujourd'hui considéré comme le précurseur de la race. Il fonda le club du chien de berger anglais en Angleterre puis en Amérique. Avec son frère William Steeds Tilley, il devient également propriétaire de célèbres chenils nommé "Shepton" et permet ainsi à la race de se faire connaître en dehors de sa patrie d'origine. Par ailleurs, il semblerait que son chien, Elkington Squire soit considéré comme l'une des principales souches du Bobtail. Bien qu'il soit tondu sur la photo, il avait en réalité un trés beau poils gris bleu ainsi que d'autres traits morphologique caractéristiques tant attendu chez le Bobtail, sans oublié son caractère exceptionnel.

Elkington Squire
Le champion Elkington Squire (1921)

Le Bobtail se fait également une petite place dans la maison blanche. Le président Franklin Delano Roosevelt était l'un des plus grand amateur de chien, dont l'un d'entre eux était un Bobtail répondant au nom de Tiny Trev. On le retrouve aussi auprès de figure marquante des années 1900, comme les Beatles. Cette fois, il s'agissait d'une chienne répondant au nom de Martha, qui fut d'ailleurs immortalisé dans une des chansons des Beatles "Martha My Dear". Son maître, Paul McCartney était un homme très attaché à sa chienne, et avaient même entrepris de déménager dans le but de pouvoir promener sa chienne en tout quiétude.

Il accompagné aussi d'autres personnalité célébre comme Jean Harlow qui en possédait deux ( célèbre pour son sex-appeal utilisé pour le cinéma dans les années 1930), Véronica Lake (actrice dans les années 1940), Joan Van Ark ( actrice connu pour avoir joué dans la série Dallas ) ... Il préta également son image dans diverses série télévisée et bande dessinée comme Shaggy Dog ( Walt Disney's), dans le rôle du colonnel dans les 101 Dalmatiens, Einstein dans Retour vers le futur, Farley dans Pour le meilleur et pour le pire, Max dans La petite Sirène, Babouche dans La Belle et le Clochard II etc ... Plus tard, il se fit connaître dans la publicité au Royaume-Unis, notamment pour la marque Dulux.

Sources
1- Le Chien. Description des races. [...] Stonehenge 1876
2- Femmes seules - leur avenir, revue juillet 1928
3- Le Bobtail Lionel Menassé 1986
4- The Working Old English Sheepdog Nick Waters 2002
5- The Old English Sheep Dog - Henry Arthur Tilley - 1937

Caractère du Bobtail

Le bobtail fut considéré comme l'un des chiens révé pendant le XIXième siècle, particulièrement durant les années 1970-1980 où sont succès fut à son maximum. Il était prisé pour ses aptitudes à gérer, diriger et protéger le troupeau mais aussi pour ses instincts de garde, ce qui plaisait fortement aux maîtres puisque cela leur permettait de ne pas avoir à payer de taxe supplémentaire !
Mais l'élement qui fascine en priorité chez le bobtail, c'est son pelage ! Et force est de constater que celui-ci lui donne une apparence à la fois rustique et sauvage.

Un chien rustique

Ceux qui ne connaissent pas le Bobtail sont en général très surpris par son apparence. Une carrure massive, au poil très épais, très dense dans un corps vivace. Une réelle impression de sauvage qui pourrait peut-être même effrayer les personnes qui croiseront son chemin. Et c'est tant mieux, puisque depuis la création des clubs de la race, l'objectif était clair : préserver son authenticité et aujourd'hui plus de 170 ans après sa première apparition, si on compare les ancêtres aux descendant, la similarité est flagrante, voir exceptionnel ! Et comme pour son apparence, son caractère reste inchanger. Néanmoins, alors qu'à l'époque il travaillait auprès des troupeaux et parcourrait des kilomètres à la démarche d'un ours, aujourd'hui il est devenu un "simple" compagnon domestique. Bien qu'il remplisse ce role à la perfection les futurs maîtres se doivent de prendre en considération ses besoin les plus élementaires, en particulier celui d'avoir une activité physique régulière.

Le bobtail n'est pas fait pour vivre à l'attache, ni dans un espace confiné. Au contraire, il lui faut de quoi se dépenser chaque jours. Cela peut-être la possibilité de faire de l'agility, de courir avec son maître derrière un vélo, de courir avec les enfants dans un jardin, peut importe du moment qu'il se dépense. Par ailleurs, lui privé de ce besoin serait provoquer chez lui des troubles du comportement. Par manque d'activité, il pourrait soit déprimé soit au contraire assouvir sa soif de liberté en fugant. Il est donc nécessaire de lui donner ce dont il a besoin pour faire de lui un chien heureux.

Un Bobtail qui se dépense est un Bobtail qui peut vivre en appartement, et ceux malgré sa carrure massive. Il sait faire preuve de souplesse et se faufiler entre les meubles avec prudence. Il n'est pas brute de décoffrage, au contraire, il agit avec douceux, patience même. En revanche, il faut s'attendre à ce que celui-ci salisse vos sols. Les Bobtails sont habitué à dormir dans des granges, dans des garage, dans le jardin en bref à l'extérieur de la maison. Son poils épais lui permettait de se protéger du froid, or depuis peu il a élu domicile dans le foyer familial, ramenant sous ses pattes, accroché aux poils la saletés extérieurs. Si vous avez la possibilité d'acquérir un Bobtail chiot, il est alors possible de lui apprendre le plus tôt possible à se laisser nettoyer les pattes. Ainsi, cela vous permettra de prendre cinq minute à chaque rentré pour lui essayer les coussinets et preserver un maximum vos sols.

Par ailleurs, il est bon de noter que les Bobtails n'aiment pas les locaux trop chauffé, et on peut les comprendre. Immaginez-vous avec une couche épaisse de vetement et installez-vous dans une pièce surchauffé, vous comprendrez alors pourquoi le Bobtail y est réticent. D'ailleurs, certains perdent beaucoup de poils et la raison principale est souvent leur présence constante dans une pièce surchauffé. Ainsi vous l'aurez compris, son lieu idéal de vie reste la campagne, un grand terrain dans les régions Centre et Nord de la France où il fait frais et bon de vivre pour lui !

Un chien familiale

Sous ses airs de petit sauvageons, le Bobtail est en réalité une peluche vivante rempli d'amour. C'est un chien fidèle à son maître et qui aime être en présence de celui-ci. D'ailleurs, bien qu'il pourrait rester seul sans se plaindre, il est préférable pour lui de lui donner la possibilité d'être occupé, soit avec un autre animal pour se tenir compagnie mutuellement ( notons que celui-ci ne doit pas avoir de trouble de comportement liée à la sollitude) soit par une présence autre. Dans tous les cas, pensez à lui apprendre à rester seul dès qu'il sera en âge de le faire. Ceci est un atout supplémentaire pour préserver sa tranquilité et l'empecher de développer des angoisses de séparation, pour le Bobtail comme pour n'importe quelle autre race. Bien entendu il resterait une journée entière sans rien dire, parce qu'il s'adapte, parce qu'il a bon caractère même si n'est pas ce qui lui convient réellement. Ainsi, si vous ne pouvez pas lui assurer une certaines présence, il est préférable de s'orienter vers d'autres races de chien au coeur solitaire.

Le bobtail fait partie des chiens dit familial, parce qu'en plus d'être plein d'amour, c'est un chien très sociable, et surtout il n'est aucunement agressif. Avec les enfants, il se montrera doux et patient, et gardera volontier un oeil sur eux. Il saura jouer avec eux comme les protéger. Toutefois, soyez vigilant, car comme pour la plupart des chiens de sa corpulence, le Bobtail ne se rend pas compte de sa force. Donc avec des enfants oui mais des enfants d'un certain âge. Et bien qu'il soit sociable et docile, il est également un bon gardien. Pour les enfants comme pour la maison il signalera la présence d'un intru ou d'un prédateur et se montrera protecteur et agressif si cela s'avère nécessaire pour le bien de sa famille.

Dans l'ensemble l'éducation du Bobtail s'effectuera avec douceur et fermeté à la fois. Le renforcement positif est amplement suffisant pour obtenir de lui ce que l'on attend. Il est intelligent et comprend très vite ce qu'on lui demande. Néanmoins, attention, il peut se montrer quelque fois réfractaire et pour ces raisons, l'éducation devra être cohérente et ferme.

Les maladies du Bobtail

Le bobtail est un chien rustique, solide et rarement malade si bien sélectionné. Malgré sa grande taille et son poids ( qui joue un rôle non négligeable dans l'espérance de vie d'un chien) , son espérence de vie peut atteindre les 13 ans voir plus selon les conditions de vie dans lesquelles il vivra. Toutefois, il est bon de noter quelques points sur lequel il faudra faire attention tout au long de la vie du Bobtail.

Les maladies des yeux

Les Bobtails sont sujet aux maladies des yeux, comme certaines races, mais chez eux, la présence de poil devant les yeux ne les aident pas vraiment. On pourrait les croirent protéger alors que la réalité en ai tout autre. Selon certains cynophiles, la longueur des poils devant les yeux leur permettait de s'aventurer, défendre ou conduire les troupeaux dans la neige sans être aveuglé par les lueurs rebondissantes du soleil. Mais selon la qualité du poils, la densité peut être telle qu'au final certains Bobtails ne voyent plus grand chose, et peuvent éprouver des difficulter à se déplacer. Pour cela, la meilleur solution consiste à les attacher sur le devant de la tête afin de leur dégager la vue.

Ainsi, afin de les préserver de toute infection et/ou irritation, on convient de vérifier les yeux régulièrement, voir quotidiennement. Si l'oeil devient irrité par la présence de particule de poussière, un simple nettoyer avec du serum occulaire et une compresse ( éviter le coton qui laisserai ses filaments).

Avec le recul, il semblerait que les Bobtails soit également touché par ce que l'on appelle entropion. Il s'agit là d'une anomalie de la paupière qui s'enroule vers l'interieur et provoque des irritations de la cornée et l'apparition de la conjonctivite qui est douloureuse pour le chien. S'engage alors un cercle infernal puisque la conjonctivite ainsi l'animal a fermer l'oeil qui va alors s'enrouler et irriter encore plus la pauvre bête. On constate également la présence de larmoiement. Ces signes se remarquent généralement dans les premières semaines de vie du chien et se soigne au moyen d'une intervention chirurgical.

Les autres maladies

La Dyskinésie Ciliaire: Selon certaines études, il semblerait que 17% des Bobtails soient porteur de cette maladie qui provoque de graves problèmes respiratoires. Depuis peu il existe des test ADN (appelé Primary Ciliary Dyskinesia) permettant de dépister la présence de cette maladie et donc de mieux choisir ses reproducteurs pour éviter la transmission à la descendance. D'où l'intérêt de choisir un éleveur réputé pour son serieu. Toutefois, le Bobtail n'étant plus soumis à l'effet de mode, les éleveurs reconnus restant sont en général les plus serieux. Mais méfiance toute de même ! Pensez à demander les test avant achat ! Pour information, cette maladie provoque une infection des muqueuses respiratoires ( nez, trachée, bronche) qui se traduisent par des éternuement, une toux grasse, des bronchites chroniques ...Même si la maladie est diagnostiqué de manière précoce, le symptome s'amplifie et entraîne l'euthanasie de l'animal seul issus possible face à l'absence de traitement idéal et les souffrances de l'animal.

Maladie du sang : Le Bobtail est sujet à certaines maladies du sang, entre autre l'auto destuction des globules rouges. Or ces globules sont destiné à porter l'oxygène vers les poumons et autres organes. L'animal est alors anémié et on constate un état léthargique, une perte d'apétit, une faiblesse dans les déplacements, des muqueuses pales et une respiration de plus en plus rapide ( parlont plutôt de suffocation). L'intervention d'un vétérinaire doit se faire dans les plus bref délai afin de lui administrer le traitement adéquat (par rapport au nombre de globule rouge restant). Ce traitement est généralement onéreux et consiste en la supression du système immunitaire responsable de la destruction des globules rouges et le rétablissement peut prendre plusieurs mois. D'autant plus qu'il faudra déterminé les raisons pour lequel le système immunitaire a attaqué ses propres cellule faute d'y voir une récidive. Cela peu être la présence d'une autre maladie (comme le cancer) ou une infection, une molecule d'un médicament, ou encore un vaccin, une toxine. Les causes sous-jacente étant multiples.

Race de chien Bobtail
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies