Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux

Corriger un chien agressif face à un autre chien

Le 2019-07-18 PAR 4 (414 votes)

Quoi de plus stressant que d'avoir un chien qui devient agressif face à un autre chien ?

    Cet article est pour vous si :
  • Votre chien est agressif en laisse
  • Votre chien pleure, hurle, aboie ou grogne si vous le retenez
  • Votre chien tire sur la laisse quitte à s'étouffer
  • S'il n'est pas en laisse, votre chien fonce sur l'autre et l'attaque sans raison apparente

Vous vous sentez concerné ? Vous vous dites "adieu les balades tranquilles". Bonjour l'angoisse de regarder devant, derrière avec la hantise de croiser un autre animal.
Vous commencez à chercher des coins isolés voire à ne plus l'emmener avec vous par crainte d'une morsure, si elle n'a pas déjà eu lieu ?

STOP ! Il est temps de corriger l'agressivité du chien.

Que faire ?

Attention ! Si vous êtes en possession d'un chien catégorisé (obligation légale), ou si votre chien a une forte agressivité, en toute circonstance, y compris envers vous-même et votre famille, ne cherchez pas à corriger, contacter directement un comportementaliste canin de votre région.

Enfin, si vous êtes dans le cas d'un affrontement entre vos chiens personnels, allez plutôt voir comment corriger un chien agressif avec un autre chien de la maison.

Si, au contraire, votre chien est complètement sociable, et ne montre pas d'autre signe d'agressivité en dehors de la rencontre avec ses congénères inconnu, alors suivez pas à pas ce petit guide pour en venir à bout.

Sommaire
Les causes de l'agressivité du chien
Reprendre le contrôle de son chien
Corriger un chien agressif

Les causes de l'agressivité du chien

Déterminer la cause de ses agressions vous permettra de mieux comprendre et mieux corriger votre chien en vous basant sur leurs origines et non les conséquences.

#Cause 1 : problème de sevrage

On le répète encore et encore : le sevrage du chien est primordial ! Un bon sevrage réalisé avec sa fratrie dans un environnement adapté contribue à développer un équilibre mental qui influencera toute son existence.

    En jouant avec sa famille, le chiot va apprendre :
  • la morsure inhibée
  • le réflexe de soumission
  • les codes canins (communication entre eux)
  • le respect des zones neutres
  • la prévention
  • la confiance en soi
  • et bien d'autres choses encore

Ainsi, les chiens qui n'ont pas été correctement sevrés manifestent tôt ou tard (généralement avant 2 ans) un trouble du comportement ( agressivité 32%, peur 24%, destruction 19%, fugue 19%, malpropreté 6%)

Malheureusement, une fois la période de sevrage écoulée, il est impossible de revenir en arrière. La seule chose que vous pouvez faire, c'est l'aider à rester dans le droit chemin, en passant par le biais d'une école du chiot pour lui apprendre les codes canins ou à défaut en garantissant un maximum sa socialisation en mettant l'accent en particulier sur ses rapports avec les autres animaux et humains.

Bien que la socialisation et l'éducation soient essentielles pour instaurer une bonne harmonie, elles doivent être encore plus minutieuses et approfondies dans le cas d'un animal non / mal sevré.

Enfin, une étude conduite par Serpell et Jagoe en 1995 - The domestic dog - portant sur 737 chiens, montre l'influence du lieu d'adoption dans le caractère agressif (entre autres) de l'animal. Selon les résultats obtenus, la prévalence des agressions était plus importante chez les chiens issus d'animaleries, d'éleveurs ou de la rue que chez ceux issus de particuliers, de refuge ou nés à la maison.

#Cause 2 : problème de socialisation

La socialisation du chien consiste à l'exposer à divers stimulus ( auditif, visuel, olfactif...) dans différents cadres de vie (rural, urbain...). Elle doit être réalisée en priorité entre l'âge de 2 et 5 semaines, puis jusqu'à l'adolescence et enfin régulièrement tout au long de sa vie. Cette socialisation prend évidemment en compte la rencontre avec des animaux de différentes espèces, différent sexe et gabarit.

Les chiens hostiles envers leurs congénères par manque de socialisation ont tendance à l'être par peur. Il n'y a pas de notion de dominance / dominé. En revanche, la communication étant rompue, l'animal se place immédiatement en position de défense, puis d'agression au fur et mesure que l'autre approche.

Si votre chien développe de l'agressivité par manque de socialisation, alors il faudra repartir de la base ( des petits signaux en terrain connu) pour progresser petit à petit vers la rencontre. Suivez la méthode expliquée en détail plus bas, les résultats devraient s'observer rapidement.

#Cause 3 : L'absence ou le manque de sortie régulière

Il y a des chiens qui ont été correctement sevrés et socialisés puis pour une raison X ne sortent plus de chez eux.

Avec le temps, la perte des codes canins, mêlés à l'excitation de rencontrer enfin un copain canin entraîne de l'agressivité. Si on y ajoute la méfiance du maître envers son chien, la frustration prend place et l'agression s'aggrave de sortie en sortie.

Dans un cas comme celui-là, en général, l'animal finit par ne plus sortir de chez lui, être abandonné ou euthanasié.

La priorité ici consistera à réinstaurer une relation de confiance entre le maître et son chien, puis reprendre le contrôle sur l'animal (on en parle plus bas). Une socialisation et rééducation sont à prévoir aussi. La correction exposée ci-après couplée à la mise en place de différents stimulus et jeux entre les deux protagonistes devrait remettre les choses dans l'ordre.

#Cause 4 : Les erreurs dans l'éducation du chien

Il est possible que votre chien ait tout simplement appris à réagir avec de l'agressivité pour rencontrer son copain.

Exemple 1: Imaginons qu'au cours d'une de vos premières promenades l'excitation de pouvoir jouer avec un autre ses pairs gagne votre loulou qui tire sur la laisse, jappe, se tortille dans tous les sens. Bref, il devient ingérable. Supposons qu'à ce moment-là, pour le calmer, vous prenez votre chien à bras, ou vous le caressez.

Lorsque l'animal arrive à sa hauteur, votre loulou, bien tendu sur la laisse finie par obtenir un faible contact. Sans le vouloir, à ce moment-là vous avez conditionné votre chien à réagir de façon excessive pour entrer en contact avec son congénère. Mais ce n'était pas suffisant. Alors la fois d'après, il sera encore plus virulent et ainsi de suite jusqu'à ce que finalement votre crainte et son agressivité s'installent.

Exemple 2 : Vous êtes en balade, mais pas complètement sereine avec votre chien. Soit parce que vous savez d'avance qu'il réagit mal aux faces à faces avec d'autres chiens, soit parce que vous avez déjà eu une mauvaise expérience avec un autre loulou. Inconsciemment toute votre tension passe par la laisse. Le chien, qui absorbe toutes émotions, ressent votre crainte et se met en mode "alerte". Malheureusement un autre compagnon passe par là, et votre main se crispe sur la laisse. Le mode alerte passe en mode "danger" et le chien va littéralement agresser le passant à 4 pattes.

#Cause 5 : Le traumatisme vécu

Un chien, pourtant bien équilibré, peut, à la suite d'un traumatisme développer un comportement agressif envers les autres animaux de compagnie (chien, mais aussi chat, chevaux...). Au cours d'un de mes sauvetages, j'ai rencontré un chien qui vivait attaché à un arbre. Son compagnon (en liberté) de petite taille avait pris un malin plaisir à croquer que le premier qui ne pouvait se défendre. Lorsqu'il a été libéré de sa prison, l'animal pourtant complètement inoffensif est devenu à son tour agressif envers les petits chiens mâles.

Il s'agit d'un cas extrême, mais il n'est pas impossible que votre chien se fasse attaquer par un autre agressif au cours d'une balade, et devenir à son tour hargneux par peur tellement l'attaque était psychologiquement virulente. Si une situation pareille devait arriver, il est impératif de remettre l'animal en contact avec un autre chien similaire à celui qui l'a attaqué (? compris de mêmes sexes), mais dont vous savez qu'il n'y a rien à craindre, pour dédramatiser et redonner confiance.

#Cause 6 : Castration et mutilation

Deux autres raisons qui peuvent pousser votre chien à devenir agressif avec ses congénères :

L'absence de castration : les chiens non castrés se donnent une forme de concurrence due à l'augmentation de la testostérone. Une castration peut régler le problème.

La mutilation : les chiens ayant les oreilles et/ou la queue coupées, ne transmettent pas les bons codes canins - malgré eux. Ils sont alors perçus comme agressifs par leur congénère qui peut les attaquer. On tombe dans la cause du traumatisme vécu, l'animal se faisant perpétuellement agressé devient à son tour agressif. Dans un cas comme celui-ci, le maître va devoir reprendre le contrôle de l'animal et surtout de son environnement pour que son loulou puisse refaire confiance aux autres.

Reprendre le contrôle de son chien

Lorsqu'un chien ne fait pas confiance en son maître, lorsqu'il n'y a pas de complicité, pourquoi irait-il se dévouer ? Pourquoi lui accorderait-il plus d'attention au point de l'écouter alors qu'un stimulus extérieur l'accapare ?

Prenez bien conscience qu'il n'est pas possible de corriger un chien agressif, s'il considère que vous ne méritez pas son attention. Quoi que vous fassiez ou dites, il n'en fera qu'à sa tête. C'est peine perdue !

Si vous vous sentez concerné, il est impératif de réinstaurer un dialogue, une complicité, des jeux ... avant même d'aller plus loin. C'est la base même d'une relation harmonieuse. Apprenez à vous défaire de vos appréhensions, de vos craintes. Pardonnez-lui et repartez de zéro en changeant quelques détails comme les heures de sortie, les termes employés pour les ordres... De mauvaises habitudes peuvent revenir, mais s'estomperont avec le temps, restez calme et zen.

Comment reprendre le contrôle de son chien ?

Cela se réalise en 3 étapes assez simples à mettre en place, avec des changements significatifs dès 2 semaines d'application.

Étape 1 : Renouer avec son chien

Commencez à votre domicile - sans stimulus extérieurs. Vous seul devez être (temporairement) son centre d'attention. Mettez en place des jeux type cache-cache, lancé de balle.. Soyez jovial, félicitez-le avec sa gourmandise préférée.

Faites ça tous les jours, minimum 15min par jour, jusqu'au moment où vous sentirez qu'il se passe quelque chose entre vous. En général c'est assez rapide, mais certaines races sont plus méfiance et plus difficile à amadouer. Vous seul sentirez quand ce sera bon de passer à l'étape qui suit.

Pendant les jeux, rien ne vous empêche de donner quelques ordres. Juste les mots, ne cherchez pas à le corriger, ne cherchez pas à l'éduquer. Placez simplement les mots sur les actes qu'il fait spontanément. Exemple : S'il vous donne, la balle dite simplement "donne, c'est biiiieeennn".

Si à l'inverse vous faites rouler une balle et qu'il la prend en gueule pour partir avec. Appelez-le 1 seule fois. S'il ne réagit pas, essayez de jouer avec un autre jouet devant lui et laissez-le venir à vous (mais vous savez maintenant qu'il risque de partir avec), donc faites en sorte de conserver le jouer. S'il ne réagit toujours pas, laissez tomber et retentez ultérieurement.

Pour assurer le succès de cette nouvelle union, commencez directement avec les choses dont vous savez qu'il aime. Son jeu / jouet préféré, sa friandise préférez, etc. N'allez pas à contresens, mais ne le laissez pas non plus prendre la confiance et transgresser les règles de la maison.

Étape 2 : Rééduquer son chien

En intégrant les ordres à travers le jeu tel que décrit précédemment, vous avez déjà indirectement recommencé l'éducation du chien, de façon très positive. Maintenant, tout en continuant les jeux, il est temps d'implémenter une petite session d'éducation. D'abord 5min, puis augmenter la durée des séances progressivement jusqu'à 15min par session, 1 à 2 fois par jour, indépendamment des sessions de jeu.

Bien entendu, il y a toute une panoplie d'ordre. Mais ici on se concentre uniquement sur les ordres qui vont vous permettre de reprendre le contrôle de votre chien. Il y en a 3, et il est important que ceux-ci soient parfaitement acquis.

  • "Laisse" : Cet ordre consiste à apprendre au chien à lâcher quelque chose qui lui fait très envie. Cela peut être un jouet, une friandise. Le but est de limiter au maximum le sentiment de frustration lorsqu'il ne peut pas avoir quelque chose qu'il veut avoir plus que tout au monde. Au départ, trouvez une contrepartie qu'il aime et qui soit transportable au cours de vos balades (une friandise, un autre jouet). Vous procéderez à un échange et chaque fois qu'il lâchera au sol l'objet convoité dites "Laisse". Ne prenez pas l'objet en question, il doit rester en évidence et le chien doit s'en détacher. Arrangez-vous pour que ce ne soit pas toujours la même chose qu'il doit "laisser", sinon il finira par s'en délaisser complètement, ce qui n'est pas l'objectif recherché.
  • "Couché", voici un article très complet pour savoir comment apprendre le couché au chien
  • "Viens" : il s'agit du rappel. C'est sans nul doute l'ordre le plus important. C'est lui qui, en derniers recours, empêchera votre chien de courir droit sur son congénère. On commence dans un couloir ( pour ne pas courir derrière le chien) ou dans une petite pièce. Appelez votre chien par son prénom + "viens", dès qu'il arrive donnez-lui sa friandise quelques mètres derrière lui. Renouvelez l'opération, et alternez entre une friandise et une caresse. Au départ, faites-le simplement à la maison, par exemple au moment de la gamelle, au moment de sortir (en laisse). Toujours en association avec quelque chose de très positif (pas pour le gronder). S'il a déjà du mal avec le rappel, n'employez pas le terme habituellement utilisé, changez-le par autre chose.

Dès lors que votre chien répond bien à ces 3 ordres, vous pouvez passer à l'étape suivante.

Étape 3 : L'extérieur contrôlé

On reprend les étapes 1 et 2 en extérieur. Cela peut-être votre jardin, ou une zone neutre, mais dans tous les cas, elle doit être dépourvue de stimulus provocateurs. Faites donc bien attention à ce qu'il n'y ait pas d'autre chien dans les parages. Si vous en apercevez un de loin, faites demi-tour sans paniquer afin de ne pas bouleverser le nouvel équilibre en place.

Si vous avez un jardin, pourquoi ne pas mettre en place un parcours d'agility ? L'agility est une discipline canine qui consiste à franchir quelques obstacles de façon précise. Pour ce faire, le chien doit^être attentif et à l'écoute de son maître. Ce "sport canin" est un bon moyen pour renforcer la complicité et la confiance maître/chien dans un environnement extérieur, tout en s'amusant. Pour vous aider, voici 66 parcours d'agility à télécharger que vous pouvez mettre en application dans votre jardin. Il n'est pas nécessaire de faire l'achat d'équipement. Avec un peu d'imagination et de bricolage, vous pouvez rapidement mettre en place un petit parcours chez vous. Une petite table, une planche et un rondin de bois pour la balançoire, un vieux pneu ou un cerceau, des branches peintes pour les slaloms, etc.

Parallèlement, commencez à habituer le chien à porter une muselière, aussi bien en intérieur qu'à l'extérieur. D'abord quelques minutes, puis augmenter progressivement jusqu'à atteindre la durée de vos sorties habituelles.

Elle sera utilisée en guise d'outil, temporairement, afin de vous rassurer vis-à-vis des risques de morsure. Ainsi, en étant plus serein, vous ne transmettrez pas votre angoisse, et éviterez la réaction en chaîne angoisse du maitre -> danger potentiel -> agression.

Attention à ne pas utiliser n'importe quelle muselière. L'idéal étant les muselières Baskerville. Elles tiennent parfaitement bien en place, tout en n’emprisonnant pas le museau du chien. Ainsi, il peut ouvrir la gueule, boire "sans contrainte", mais il ne peut pas mordre. Si votre chien ne supporte pas la muselière, ou s'il essaie absolument de l'enlever, celle-ci pourrait bien vous surprendre ! (Respectez bien les mesures)

Le test final : avez-vous le contrôle de votre chien ?

Votre chien est à l'aise avec vous ? Il vous obéit ?

Faites le test

Lorsque votre chien est complément calme, appelez-le à vous, lancez quelque chose de très intéressant pour lui, comme une friandise, un bâton ou un jouet, assez loin derrière. Laissez-le partir en direction, puis à mi-chemin, rappelez-le. Utilisez l'ordre "Laisse"(ignore l'objet), puis "Viens" (viens vers moi). S'il revient, c'est que vous êtes en bonne voie.

Recommencez l'expérience, cette fois-ci au cours d'une séance de jeu, au moment ou l'animal est vraiment excité. S'il abandonne l'objet désiré pour vous rejoindre, c'est réussi vous pouvez passez à la correction de son agressivité face aux autres chiens. Sinon, c'est que le contrôle n'est pas encore acquis, il faut persévérer.

Corriger un chien agressif avec la désensibilisation et le contre-conditionnement

Pour faire simple, le contre-conditionnement consiste à appliquer un stimulus positif d'intensité égale à celui ressenti lors de ses phases d'agression. La désensibilisation consiste à mettre le chien en contact progressif avec un autre chien.

Ici, nous allons combiner ces deux principes, pour permettre au chien d'associer la présence d'un autre animal à quelque chose de positif, le tout en douceur.

Avant de commencer, quelques erreurs à ne surtout pas commettre :

  • Aller trop vite : la désensibilisation fonctionne par palier. Ne cherchez pas à aller trop vite, sous peine d'obtenir l'effet inverse à celui recherché
  • Changer de comportement lors de l'intégration du stimulus : insconciemment, les maîtres ont tendance à faire une fixation sur leur chien lorsque le simili sensible entre en jeu (ici l'autre chien). Cela modifie le flux d'information perçu par l'animal qui se rend compte du "piège" et se retrouve confronté à sa peur. Ce qui fatalement entraine un échec
  • Appliquer le stimulus trop tôt : faites attention à ce que votre chien soit bien engagé dans un jeu complice avec vous, avant de l'autre animal apparaisse

Tolérer l'autre chien sans agressivité

C'est maintenant que le travail fait en amont va porter ses fruits.

Pour les besoins de l'exercice, vous devez trouver un autre animal "cobaye", bien dans ses pattes :

    Si votre chien réagit à certain chien et pas d'autres, privilégiez un cobaye envers lequel il est réactif
  • de mêmes gabarits
  • de même sexe
  • castré ou non

Exemple, si votre chien s'excite à la vue d'un berger mâle non castré, utilisez un cobaye berger mâle non castré.

S'il n'y a pas de "victime type", envisagez au contraire, un cobaye de type similaire à votre chien, même taille, même sexe.. mais toujours bien équilibré (non agressif en l'occurrence)

Exercice : La rencontre éloignée

Préparation :

  • Terrain : choisissez un terrain totalement neutre. Un endroit où vous n'êtes jamais allé avec votre chien
  • Surface : le terrain (ou un large chemin) doit être assez long (prévoir 50m)
  • Friandise : emportez une sacoche que vous fixerez à la hanche avec une grosse quantité de petites friandises appelantes (ou croquette tout simplement), même chose pour le chien cobaye.
  • Accessoire : les deux chiens doivent être en laisse, le chien agressif muni d'une muselière* dont vous aurez préalablement fait accepter

*Nous recommandons la muselière pour des questions de sécurité. Avec un comportementaliste canin professionnel, il n'y a pas de muselière.

But de l'exercice :

Le but est de désensibiliser le chien agressif à la présence d'un autre chien (le cobaye). L'animal agressif restera planté avec son maître d'un côté, tandis qu'à l'extrême l'opposé le cobaye se rapprochera très progressivement au pied de son maître, en zigzaguant.

Dès lors que le chien agressif refuse d'obéir, l'exercice prend fin, le cobaye part de son côté sans passer devant le principal concerné.

Tous les chiens ont une zone plus ou moins grande de tolérance. Prévoyez donc plusieurs mètres de séparation pour cet exercice.

Le maître et le chien agressif (nommé Hargneux par simplicité plus bas) se placent (pas de présence de Cobaye pour le moment). Il sera posté et maintenu par une laisse de longueur moyenne (longe), totalement détendue. Le chien doit pouvoir bouger, avancer, reculer à sa guise.

Cobaye fait son apparition à l'extrême opposé. Maintenu par une laisse moyenne / courte, il avance en zigzagant au pied de son maître. Celui-ci le félicite au moyen de friandise (pourquoi pas pour l'entrainement de la marche au pied ? ).

Dès qu'Hargneux se fige sur Cobaye, son maître annonce "laisse". Hargneux doit laisser tomber, tourner le dos et reconcentrer son attention sur son maître, qui lui donne alors la friandise. S'il ne le fait pas, c'est que Cobaye est encore trop près. On réitère l'expérience en augmentant la distance.

Cobaye se rapproche très lentement, et chaque fois qu'Hargneux se fixe, son maître ordonne "Laisse" et friandise au sol.

Dès lors qu'Hargneux n'écoute plus, fin de l'exercice, Cobaye s'en va. Hargneux reste sur place avec son maître, le temps de jouer un petit peu avant de rentrer à son tour.

Cet exercice nécessitera plusieurs séances étalées sur plusieurs jours c'est normal. Prévoyez deux semaines à 1 mois d'application.

Parallèlement, à la maison, il faut continuer de renforcer le "laisse", et "viens".

Lorsque Cobaye arrivera à moins d'un mètre, sans aucune forme d'agressivité d'Hargneux. Cobaye est libéré. Hargneux peut se déplacer, toujours en longe détendue, et faire connaissance / communiquer avec Cobaye, sous l'oeil attentif des maîtres qui n'interviennent pas.

Les laisser ainsi quelques minutes. Si une tension est perceptible, les maîtres rappellent leur chien respectif chacun d'un côté, "Viens" et friandise.

Hargneux devra réitérer l'exercice avec deux autres chiens de types, de tailles, et de sexe différent, dans un contexte différent afin de rayer l'agressivité.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Solution sante pour chien

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

L'agressivité entre chiens d'un même territoire
L'agressivité entre chiens d'un même territoire
Agressivité protectrice du chien
Agressivité protectrice du chien
Agressivité dominante
Agressivité dominante
Agressivité territoriale du chien
Agressivité territoriale du chien
Chien agressif par peur
Chien agressif par peur
Le chien agressif Corriger le chien agressif face à un autre chien
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies