Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Le chien agressif

Le 2016-06-08 PAR 5 (215 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Le chien agressif représente la majorité des consultations comportementales auprès d'un vétérinaire ou d'un éducateur spécialisé dans les troubles du comportement. L'animal occupant la place d'un membre au sein de sa famille, il est alors inconcevable pour le maître d'accepter une quelconque agression - avec tous les risques liés, tant pour le chien (euthanasie, abandon) que pour le reste de la famille (angoisse, peur, morsure). Surtout lorsque les foyers sont composés d'enfants.

L'agressivité du chien est un phénomène à la fois complexe et logique. Elle s'exprime lorsqu'il y a une rupture dans la communication homme - chien, animal - chien ou lorsqu'il souffre d'une maladie, douloureuse ou non.

Cependant, il est utile de rappeler qu'elle peut survenir de façon normale en réponse à contexte donné. Nous détaillerons tout ça, plus en profondeur, tout à l'heure.

Pour y faire face, de nombreux maîtres choisissent les solutions les plus radicales telles que l'abandon du chien ou encore l'euthanasie. Ce choix est motivé par la peur et l'angoisse permanente à laquelle ils sont soumis, mais aussi par l'incompréhension totale du comportement de l'animal et les erreurs répétées qui ne font qu'aggraver la situation. Ils réalisent alors trop tard que l'animal, avec lequel ils cohabitent, peut devenir potentiellement dangereux pour eux et leurs enfants.

Malheureusement, le nombre de chiens agressif augmentent au fur et mesure qu'ils deviennent un accessoire de mode, ou un élément banal d'un tableau familial. L'animal se retrouve confié sans aucun mode d'emploi ni aucune explication - comme si les choses devaient se faire naturellement. Sans parler de certains lieux d'adoption qui constituent en eux-mêmes une source d'agression futur (on en parlera aussi).

Or, la relation homme- chien, bien que très ancienne, n'a rien de naturel.

Si le maître ne prend pas le temps de s'informer sur l'espèce canine, ou le fait de façon incomplète, il se retrouve confronté un jour ou l'autre à des problèmes comportementaux : un chien agressif, mais aussi malpropre, aboyeur, destructeur, fugueur ... la liste est longue.

C'est pourquoi de nombreuses études scientifiques ont été réalisées, afin de cibler l'origine de ces agressions, de comprendre leur évolution et de déterminer les thérapies à suivre pour rééquilibrer le bien-être de l'animal au sein de sa famille. Inspiré par les résultats de ces études qui concordent avec mes propres analyses sur le comportement du chien, je vous livre toutes les informations nécessaires, de façon claire et détaillée, pour vous permettre à votre tour de venir à bout du comportement agressif de votre chien.

Notez bien que ces articles seront assez longs, parce que l'agressivité d'un chien peut se manifester pour diverses raisons et sous différents aspects. Malgré tout, rien ne peut être épargné et il est important de connaitre les tenants et les aboutissants pour corriger un chien agressif sans faire d'erreur qui pourrait s'avérer fatale.

Pour vous aider et rendre la lecture plus digeste, j'ai séparé le sujet en différents articles tous complémentaires, que vous trouverez ci-après.

Enfin, n'oubliez pas qu'un chien méchant peut devenir agressif, dangereux et mortel. La correction ne doit pas se faire à la légère ni de façon intermittente (ce qui aggraverait le problème). Si vous doutez de vous, je ne peux que vous recommander de consulter un comportementaliste canin réputé fiable et ayant une expérience des chiens agressifs. Par ailleurs, ces informations ont pour but de vous guider dans la démarche à entreprendre auprès de votre compagnon, mais ne peut en aucun cas se substituer à la consultation d'un spécialiste - en particulier dans les cas avancés du chien agressif.

Nos articles sur le chien agressif

Les prédisposition à l'agressivité

Les prédispositions à l'agressivité

En fonction de certains facteurs, l'agressivité chez le chien est presque prévisible. En outre, la race est le premier facteur déterminant, mais pas seulement...
L'agressivité prédatrice chez le chien

Agressivité prédatrice

Votre chien cours après tout ce qui bouge (coureur, vélo, voiture...) - il aboie et devient agressif. Voyons ensemble comment reconnaître l'agressivité prédatrice et en venir à bout.
Agressivité dominante

Agressivité dominante

Votre chien réclame de l'attention qu'il obtient toujours. Il a tendance à faire sa loi et devenir agressif lorsqu'il n'est pas d'accord. L'agressivité dominante se corrige, n'attendez pas que ça aille trop loin pour réagir
Agressivité spatiale

L'agressivité spaciale

Votre loulou grogne lorsque vous approchez de sa gamelle, de son panier ou d'un lieu / d 'un objet bien précis ? C'est ce qu'on appelle de l'agressivité spatiale. Nous vous montrons les solutions pour corriger ce problème.
Agressivité territoriale

L'agressivité territoriale

Personne ne peut entrer chez vous sans le consentement de votre chien. Même en voiture ? L'agressivité territoriale peut avoir de lourde conséquence, car elle impacte d'autres personnes. Voyons comment rétablir la situation.
Agressivité par peur

L'agressivité par peur

De nature réservé, timide. Habituellement calme, ce chien devient agressif dans un contexte particulier - souvent à l'égart de quelque chose ou d'une personne qui lui fait peur et lorsqu'il se retrouve sans issue.
Agressivité entre chien d'un même territoire

Agressivité entre chien d'un même territoire

Vous avez deux chiens qui ne cesse de se battre ? Vous ne savez pas comment réagir ? Retrouvez comment résoudre l'agressivité entre chien d'un même territoire grâce à un exercice très simple.
Chien agressif face aux autres chiens

Chien agressif face aux autres chiens

Votre chien se transforme en monstre dès qu'il voit un autre chien ? Vous commencez à éviter les balades de peur qu'il finisse par mordre. Rassurez-vous, il y a une solution et c'est justement ce que je vous dévoile.
Agressivité protectrice

Agressivité protectrice

Votre chien vous defend corps et âme. Il devient agressif et contrôlable même lorsque celà n'est pas nécessaire. On appelle ça de l'agressivité protectrice. Un peu d'astuce pour tout remettre en ordre.
comparer son assurance chien

La différence entre une agression normale et anormale

Dans une étude menée dans le Centre Hospitalier Vétérinaire d'Alfort (CHUVA), sur 150 chiens adoptés :

  • 91% des propriétaires pensent que leur chien n'est pas agressif, alors que 49% d'entre eux présentent des signes d'agressivité
  • 41% des maîtres estiment leur chien peureux, alors qu'ils sont près de 79% à montrer des signes de peur. Rappelons qu'un chien peut aussi devenir agressif par peur.

Ce contraste flagrant met en évidence leur méconnaissance du langage corporel ou le taux de tolérance vis-à-vis de l'attitude agressive / peureuse de l'animal. Cela explique en grande partie la raison pour laquelle les maîtres réagissent trop tard : ils ne savent pas à quel moment l'animal est considéré comme agressif - et s'engagent sans le vouloir dans un cercle vicieux qui ne fera qu'empirer au fil des jours.

C'est pourquoi il m'apparait comme évident de mettre en avant ce qui est considéré comme une agressivité normale et ce qui doit être pris au sérieux.

La plupart du temps, les maîtres évaluent un comportement comme étant normal en fonction de leur jugement : s'il est vu comme indésirable, inapproprié ou perturbant. Il s'agit d'une erreur puisque l'évaluation se fait sur leur propre ressenti et non pas sur le comportement en lui-même.

  • Un comportement agressif est dit normal s'il appartient au répertoire comportemental de l'espèce canine et qu'il se produit de manière cohérente dans un environnement. La normalité dépend donc du contexte dans lequel cela se produit, l'intensité mise en avant par l'animal, sa capacité à être interrompue et enfin l'impact qu'il a sur les autres aspects de sa vie.
  • En revanche, on parle d'un comportement anormal lorsque celui-ci n'est pas dans le répertoire comportemental canin, qu'il soit démesuré par rapport au contexte (trop fort ou pas assez) ou avec une fréquence ou une intensité excessive au point de perturber les autres aspects de sa vie.
    Pour vous donner un exemple parlant :
  • un intrus entre dans votre jardin : le chien se tient à distance, grogne, aboie et attaque d'abord dans le vide, puis la morsure si l'avertissement n'est pas pris en compte. On est face à une attitude dite normale, qui correspond bien au répertoire canin étant donné que le chien garde instinctivement ce qu'il considère comme sa nichée (votre maison). Il respecte les codes canins : il l'avertit de façon progressive et mord s'il n'a pas été pris au sérieux.
  • une inconnue marche sur le trottoir le long de votre grillage : votre chien grogne, aboie, fait des sauts, et tente de chopper la manche à travers le grillage. On est face à un comportement démesuré par rapport au contexte, la personne n'est pas entrée dans le cercle de protection(le jardin), ne s'est pas approchée du chien, l'a ignoré et continué son chemin. L'animal envoie des avertissements qui sont complètement anarchiques et ne respecte pas les différentes phases de mise en gare avant l'attaque. On est face à un comportement dit anormal : ce chien-là est considéré comme à trouble, en l'occurrence une agressivité territoriale et prédatrice. (Ne vous inquiétez pas si vous ne comprenez pas ce terme, je vous livrerais après les différentes formes d'agressivité).

Pourtant, la deuxième situation est bien souvent apparue comme seulement gênante, du moment qu'il n'y a pas de réaction de la part de la personne attaquée, ou que l'animal ne s'en prend pas au membre de la famille. Le maître gronde par moment, mais ne s’en inquiète pas outre mesure. Or, si un tel comportement s'installe, c'est qu'il y a, à un moment donné, une erreur dans la communication homme-chien ou un manque dans son développement qui, non traité, deviendra à terme un réel problème pour tout le monde. Un problème d'agressivité potentiellement dangereuse.

Comment faire pour savoir si un comportement est normal et/ou démesuré ?

    Vous devez d'abord commencer par prendre le temps d'observer votre chien, et essayer de repérer les différents signes corporels:
  • sur la gueule : les babines, les yeux, les oreilles, les lèvres
  • les poils, hérissés ou non
  • la queue, rigide, souple, droite, en l'air, entre les jambes. Battements rapides ou pas.

Je ne vais pas détailler ici les différentes notions du langage canin, c'est un sujet qui se sera traité ultérieurement dans un autre article. Mais je vous recommande vivement de vous informer si cela représente pour vous un charabia incompréhensible. Malheureusement sur le net, je n'ai pas trouvé de site très explicite sur le langage canin à vous fournir (si vous en avez un, n'hésitez pas à m'en faire part), en revanche, je vous conseille les livres

  • Décodez le langage de votre chien écrit par la docteure Valérie Dramard, qui fait tour d'horizon sur les différentes attitudes du chiens, avec des illustrations très claires et des petits exercices avec corrections expliquées. Idéale pour s'entrainer et bien commencer.
  • Si vous souhaitez quelque chose d'un peu plus poussé, vous pouvez vous orienter vers Les signaux d'apaisement : Les bases de la communication canine un livre réputé aux explications claires et détaillées avec à la clé des outils pour apprendre à rééduquer son chien présentant des troubles du comportement.

Pouvoir déterminer un comportement normal d'un comportement agressif est la première étape vers la résolution de votre problème.

Vous saurez enfin à ce moment-là si votre chien réagit bien ou si au contraire, il doit être sanctionné et remis à sa place. Je vous livre 8 autres étapes à suivre pour rééduquer un chien agressif. Je vous y explique 4 types de thérapie à mettre en place pour le désensibiliser et rétablir le contact avec l'objet de son agression (humain, animal, ou inanimé).

Notez que ces thérapies seront efficaces à partir du moment où vous aurez ciblé l'origine du trouble, et mis le doigt sur le type d'agression dont fait preuve votre compagnon. Car, comme je vous l'ai précisé en introduction, il en existe plusieurs que je vous dévoilerais juste après, car je ne peux pas parler d'agression sans mettre en avant les causes possibles.

Pourquoi mon chien devient agressif ?

Le chien ne devient pas agressif du jour au lendemain. Il s'est passé quelque chose qui a déclenché le processus. Il peut s'agir d'un manquement dans son développement, mais aussi une éducation pas assez / trop stricte, parmi tant d'autres raisons....

La source la plus courante du développement de l'agressivité vient en grande partie du fait que la socialisation de l'animal a été mal faite ou pas du tout. Si vous ne comprenez pas le concept de socialisation, je vous invite à faire une recherche sur notre formulaire de recherche ou de vous rendre dans la rubrique Éducation où le sujet a été traité en détail.

    Ainsi, les chiens souffrant d'un problème de socialisation sont
  • ceux qui ont été retirés de leur mère et de leur fratrie trop tôt (avant 3 mois)
  • ceux qui n'ont pas été mis en relation avec l'homme et son environnement avant leur 7ièm semaine de vie
  • ceux qui n'ont pas poursuivi le processus de socialisation jusqu'à leur puberté

Tous ces chiens sont susceptibles de devenir peureux, aboyeurs ou agressifs. Mais rassurez-vous, cela ne signifie pas que la situation est perdue d'avance. Simplement que vous devrez le socialiser de façon intense, une fois l'agression corrigée, puis régulièrement tout au long de sa vie. Si votre chien correspond à l'un des profils énumérés, vous devrez en plus prendre le temps de vous former sur l'espèce canine pour mieux cerner l'animal, ses attentes, ses besoins, son langage...afin d'anticiper en cas de rechute.

Le manque de socialisation n'est pas la seule source, il en existe d'autres comme les prédispositions raciales à l'agressivité. Je vous dévoile 14 autres facteurs qui rendent un chien agressif. Les prendre en compte, c'est permettre de cibler correctement les maux et d'adapter des solutions, qui seront alors bien plus efficaces.

Les différentes formes d'agressivité

Dire qu'un chien est agressif c'est vague. On conclut qu'il aborde un comportement démesuré et inacceptable dans un contexte donné, mais c'est tout. L'ennui, c'est qu'il existe de nombreuses formes d'agressivité, et toutes ne se traitent pas de la même manière. Pour corriger un chien agressif, il faut savoir à quelle forme d'agression le maître est confronté.

    On en compte 6 :
  • agressivité spatiale du chien : le chien est agressif envers les personnes qui l'approchent
  • agressivité territoriale du chien : le chien protège agressivement ce qu'il considère comme étant son territoire (maison, voiture, une zone précise)
  • agressivité protectrice du chien : il manifeste de l'agression envers les personnes qui approche la personne qu'il protège y compris en cas d'absence de danger
  • agressivité prédatrice du chien : les objets animés(vélo), les personnes, les animaux en mouvement sont des proies qu'il chasse agressivement
  • agressivité dominante du chien : il est le chef de la maison, c'est lui qui contrôle tout, et obtient ce qu'il veut de la part du maître
  • chien agressif par peur : le chien est poussé dans ses retranchements, sans issue, il devient agressif

Comme vous pouvez le constater parmi ces 6 formes d'agression, le comportement du chien n'est pas le même.

Notez qu'il est tout à fait possible qu'un chien soit sujet à plusieurs formes d'agressivité au cours de la même journée ou simultanément.

C'est à vous d'observer votre chien, de bien faire la distinction entre un bon et un mauvais comportement. Repérez et notez toutes les mauvaises attitudes, le contexte, la réaction du chien/ la votre et la correction donnée. Cela vous permettra d'avoir un élément sur lequel vous appuyer si vous devez consulter un comportementaliste. Et surtout, cela mettra en évidence des phénomènes similaires. Exemple : le chien prédateur va s'attaquer à toutes les cibles en mouvement : vélo, voiture, coureur. Il est également aboyeur envers ces mêmes cibles.

Vous trouverez dans les différentes formes d'agressivité chez le chien, les symptômes qui les définissent et les changements que vous devrez apporter pour renverser la situation.

Les trois phases de l'agression

Instinctivement l'Homme reconnait le danger, il sait parfaitement distinguer une situation qui n'est pas normale et potentiellement dangereuse. De plus, l’attitude du chien est assez claire. Quand vous voyez votre gentil loulou vous montrer ses belles dents aux babines retroussées, les poils hérissés. Le message est clair : votre chien n'est pas d'accord avec vous et vous menace/ préviens d'une éventuelle morsure. C'est ce qu'on appelle la phase d'avertissement.

En fonction de votre réaction, l'animal peut passer à l'action. Il vous mord à l'endroit le plus accessible pour lui. Généralement la main, le bras, mais ça peut aussi être le visage ou les jambes selon le contexte. Là, nous sommes face à la phase dite consommatoire. Le processus est le même lorsqu'il s'agit de deux animaux. À ce stade, il a pris le devant sur la personne/ l'animal, et se considère comme étant le plus fort, le plus digne de mener - le chef en quelque sorte.

Dans les comportements canins, le chien qui a été mordu s'avoue vaincu en se soumettant au mordeur, en se frottant sur son encolure, en lui léchant les babines ou en lui mordillant le poitrail. Cela indique la fin des hostilités, c'est la phase d'apaisement.

Malheureusement cette dernière phase est souvent comprise à tort par les maîtres qui pensent que leur chien demande le pardon.

Prenons l’exemple du chien mordant son maître lorsque celui-ci était en train de le brosser. Le maître part se soigner (c'est-à-dire arrêt de l’action irritante et fuite), puis revient et s’assied en renonçant à poursuivre le brossage. L’animal revient alors vers son maître et lui pose sa patte sur le bras pansé : le maître croit invariablement que l’animal vient lui demander pardon, et le flatte en lui affirmant d’un ton contrit qu’il a été « un très vilain toutou ». Tout ceci constitue un malentendu majeur dans la communication homme-chien.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Comportement Le chien agressif
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies