Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Vermifuge pour chien : âge, fréquence et prix

Le 2018-10-01 PAR 0 (0 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Le vermifuge pour chien est un médicament empêchant l’infestation de l’animal par les vers (cestodes, nématodes et protozoaires). Sans traitement, ces vers prolifèrent dans l’organisme de l’animal jusqu’à déclencher des maladies pouvant lui être fatales.

    Pour ces raisons, il est essentiel de vermifuger son chien régulièrement. Dans cet article, nous traiterons les points suivants :
  • à partir de quel âge faut-il donner du vermifuge à son chien ?
  • Quelle est la fréquence de vermifugation ?
  • Quels sont les éventuels effets secondaires ?
  • Combien coûte un vermifuge chien ?
  • Existe-t-il des vermifuges naturels ?

Avant d’aller plus loin, voici un récapitulatif des meilleurs vermifuges pour chiens. Il liste les vermifuges les plus complets en matière de protection, ainsi que ceux qui peuvent être utilisés sur un chiot ou une chienne en gestation. Néanmoins, si votre chienne attend des petits, je vous conseille plutôt l’article « vermifuger une chienne en gestation » qui détaille le protocole de vermifugation avant, pendant et après la gestation. Sans oublier les risques liés à l’absence de traitement pendant cette période.

Un vermifuge chien, une prévention nécessaire pour tous

Quand on sait l’impact qu’ont les vers sur l’organisme du chien et sa santé, on comprend très vite pourquoi il faut vermifuger son chien. Les œufs et larves de vers sont présents partout, dans les eaux souillées, les hôtes intermédiaires morts (puce, poux, oiseau, mulot, escargot, sanglier, volaille, bovin… ), les selles, urines et larmes d’un animal vivant contaminé, les bas à sables … la liste est longue.

Une fois ingérés, les vers se développent et prolifèrent rapidement. Selon qu’il s’agisse d’un vers rond ou d’un vert plat, ils vont soit être localisés dans l’appareil digestif, soit se propager à travers les muscles pour atteindre le cerveau, les poumons, le coeur, le placenta, la vessie, les reins… bref tout l’organisme de l’animal. L’atteinte des ces différents organes se traduit par le déclenchement de symptômes qui eux-mêmes provoquent les maladies des vers du chien, par exemple la dirofilariose plus connue sous le terme de « vers du coeur ».

Ayez conscience que la propagation des vers conduit à une mort certaine, lente et extrêmement douloureuse. Surtout dans le cas d’une contamination par les nématodes (vers rond). En outre, l’homme n’est pas exempt, au même titre que les chiens, il représente un hôte idéal pour ces vers, en particulier les enfants.

Vermifuger régulièrement son chien est une prévention nécessaire au bien-être de l’animal et de la famille. Et n’allez pas croire que le chien se vermifuge en mangeant de l’herbe, il s’agit d’une légende complètement fausse aux conséquences désastreuses. La seule façon de s’en prémunir consiste à donner des vermifuges à son chien – naturel ou non, on en parlera tout à l’heure.

comparer son assurance chien

La fréquence de vermifugation du chien

    Les vermifuges ont une durée d’action limitée. Pour que la protection perdure dans le temps, les maîtres sont obligés de renouveler le traitement selon une fréquence déterminée en fonction de trois critères :
  • l’âge du chien (si c’est un chiot ou un chien)
  • s’il est en cours de gestation pour une chienne
  • l’environnement et son mode de vie
    S’il s’agit d’un chiot, il devra être vermifugé selon ce protocole :
  • première vermifugation à 15 jours de vie (c.-à-d. 15 jours après sa naissance)
  • 1 fois tous les 15 jours jusqu’à 2 mois
  • 1 fois par mois jusqu’à 6 mois

Attention, même si le chiot ne sort pas de la maison, il doit impérativement être vermifugé. Les chiots sont les plus vulnérables aux parasites et peuvent mourir en seulement quelques jours. L’infestation des chiots par les vers s’effectue par l’intermédiaire du placenta de la mère. Même si celle-ci a été vermifugée, il n’est exclu que quelques œufs ou larves passent au travers. C’est même un phénomène courant chez les éleveurs qui peuvent se voir perdre plus de 50 % d’une portée.

    S’il s’agit d’une chienne qui vient de mettre bas, le protocole est le même que pour les chiots, c’est à dire :
  • 1 fois 15 jours après la naissance des chiots
  • 1 fois tous les 15 jours
  • 1 fois par mois pendant 6 mois

Pour la chienne qui attend des petits, je vous invite à lire le sujet sur l’utilisation du vermifuge pendant la gestation, tout est là, avec en prime le nom de 7 vermifuges spéciales chienne en gestation.

    Pour les chiens de plus de 6 mois, la fréquence varie selon le mode de vie :
  • Tous les mois : si l’animal est régulièrement en contact avec des animaux morts, s’il vit en pleine ferme auprès de volaille, bovins et autres animaux de la ferme. Les chiens qui voyagent ou qui vivent dans le sud de la France doivent être aussi vaccinés tous les mois ( à cause du vers du coeur transmit par les moustiques et l’échinococcose).
  • Tous les trois mois pour tous les autres. Il s’agit de la recommandation fournie par l’OMS, sachant que le minimum à ne pas franchir est 2 fois par an. Mais on recommande de le faire 3 fois pour une meilleure couverture.

Les chiens qui vont en refuge, chenil, pension ou qui s’apprêtent à être en contact avec de nombreux animaux doivent être vaccinés 15 jours avant et 15 jours après le retour du séjour.

Les effets secondaires des vermifuges

Il n’y a pratiquement pas d’effet secondaire lié à l’absorption d’un vermifuge chien aux doses recommandé par le fabricant (voir la notice). Néanmoins, en cas de surdosage, il est possible d’observer les effets suivant :

  • vomissement
  • diarrhée
  • respiration accélérée
  • hypersalivation
  • tremblement musculaire
  • abattement général
  • perte d’appétit

Les vermifuges ont une bonne marge de sécurité. Pour arriver à ce stade, il faut vraiment avoir abusé. Si vous constatez plusieurs de ces troubles, prenez contact avec votre vétérinaire.

Attention : si vous constatez des signes qui montrent que votre chien a des vers, notamment la présence de vers dans les selles, le vomi ou les urines, c’est que l’infestation est massive. Or, lorsque les vers sont détruits, ils libèrent une toxine dans l’organisme de l’animal. A haute dose, cette toxine peut entraîner des effets similaires au surdosage de vermifuge pire encore le coma voir la mort de l’animal. Si vous êtes dans ce cas, avant d’administrer le moindre vermifuge, vous devez prendre contact avec votre vétérinaire qui lui fera une injection.

Une solution alternative aux vermifuges : le vermifuge naturel

De plus en plus de maîtres sont réticents à l’idée de donner un comprimé chimique à leur chien. On les comprend parfaitement – même si les études ne démontrent pas d’effet négatif à l’absorption d’un comprimé, il n’en ai pas moins qu’il s’agit de composé chimique dont on ne connaît rien.

Une alternative aux comprimés et pipettes commercialisés serait d’utiliser l’une des astuces naturelle contre les vers du chien. Beaucoup de maîtres ont une préférence pour l’utilisation de l’ail comme vermifuge chien même si trop peu d’études permettent de déterminer la véracité de cette information.

Quel que soit la méthode choisie, sachez que les techniques naturelles ne peuvent être efficaces que si elles sont utilisées sur du long terme, et sur un chien qui ne présente aucune infestation. Pour les maîtres des chiens infestés, malheureusement il faudra passer par une solution reconnue pour son efficacité en curatif avant de passer à la méthode naturelle en prévention.

Combien coûte un vermifuge ?

Si on se base sur le prix des vermifuges les plus efficaces comme Milbemax, il faut compter environ 25€ la boite de 4 comprimés pour chien large, c’est-à-dire les chiens de plus de 5kg, et 10€ pour la boite de 4 comprimé pour les chiens de moins de 5kg.
En sachant qu’en fonction du poids, le dosage n’est pas le même et qu’il faut en donner tous les trois mois à 6 mois, soit 2 à 4 fois par an (selon le lieu de vie).

    On a donc(pour 4 comprimés par an) :
  • 0 à 1 kg : 1/2 comprimé => 0,5 x 4 = 2 comprimés / an soit 5€ par an
  • 1 à 5 kg : 1 comprimé => 1 x 4 = 4 comprimés / an soit environ 10€ par an
  • 5 à 25kg : 1 comprimé (pour gros chien) => 1 x 4 = 4 comprimés / an soit 25€ par an
  • 25 à 50kg : 2 comprimé => 2 x 4 = 8 comprimés / an soit 50€ par an
  • 50 à 75kg : 3 comprimé => 3 x 4 = 12 comprimés / an soit 75€ par an

Les prix sont à varier en fonction du vermifuge retenu, mais ceux-ci représentent une bonne moyenne des tarifs pratiqués.

Bon à savoir : L’achat de produit antiparasitaire est remboursé par votre assurance chien, sans franchise. Selon la formule que vous choisissez, vous pouvez vous faire rembourser jusqu’à 150€ par an en produit antiparasitaire, vaccin, lotions, homéopathie… Pour moins de 10€ par mois, les assurances vous remboursent jusqu’à 80 % de vos frais vétérinaires. N’hésitez pas à faire un comparatif des assurances chiens, c’est totalement gratuit.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Puce du chien : solution et traitement
Puce du chien : solution et traitement
Les tiques du chien
Les tiques du chien
Vaccin pour chien en question et calendrier
Vaccin pour chien en question et calendrier
Sante Vermifuge pour chien : fréquence, âge et prix
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies