Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Les maladies transmissibles par les vers

Le 2016-07-15 PAR 4 (251 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Si vous vous demandez encore pourquoi faut-il donner du vermifuge à son chien, vous allez très vite comprendre que ce n'est pas juste « comme ça ». Il a une réelle action, notamment celle de protéger votre animal et votre famille des maladies transmissibles par les vers.

Et vous allez voir que ces maladies ne sont vraiment pas joyeuses ! Pire, elles entraînent la mort dans des souffrances terribles.

Inutile donc de tendre le bâton pour se faire battre, d'autant plus que si l'on rapporte sur l'année face aux conséquences désastreuses que ça implique, un vermifuge, ça ne coûte pas cher !

Bref rappelle sur les vers, leurs transmissions et lieux d'infestation

    On rappelle qu'il existe trois types de vers :
  • les trématodes : ce sont des parasites peu pathogènes que nous n'évoquerons pas
  • les cestodes : ce sont des vers plats qui se localisent principalement dans l'appareil digestif de l'animal
  • les nématodes : ce sont des vers ronds qui se répandent un peu partout (muscles et organes divers : intestin, estomac, foie, poumon, cœur, artère, trachée, rein, fosse nasale, sinus, système oculaire...)

Ces trois formes peuvent contaminer l'homme et le chien en fonction de son milieu de vie, de l'alimentation, de l'âge, du sexe, de son état physiologique (gestation chez la chienne), et enfin de l'hygiène globale.

Les œufs se retrouvent sur le sol (à même le sol, dans les matières fécales, dans les urines, dans l'eau) puis ils sont ingérés par des hôtes (un ou deux) intermédiaires avant de contaminer l'animal final : le chien et/ou l'homme. Notez que ces deux derniers peuvent aussi être intermédiaires.

    Par conséquent, plus vous êtes exposés aux hôtes ci-dessous, plus l'administration de vermifuge devra se faire régulièrement.
  • peu exposé : 2 fois par an (tous les 6 mois)
  • exposition normale : tous les trois mois (à chaque changement de saison)
  • grosse exposition : tous les mois

On parle d'ici d'un chien adulte, l'administration du vermifuge diffère s'il s'agit d'un chiot de moins de 6 mois, ou d'une chienne en gestation.

Liste d'hôte intermédiaire des vers : puces/poux, poissons, oiseaux, moutons, rongeurs, porcs, chèvres, bœufs, léporidés, coléoptères, mollusques (escargots, limaces), mouches, moustiques, vers de terre

comparer son assurance chien

Les maladies transmises par les vers plats – cestodes

Nous ne parlerons que des maladies les plus courantes, chez le chien et en France, liés aux cestodes.

Le téniasis

Les vers Taenia (plus communément appelés ténia) regroupent de nombreuses espèces. Nous n'en retiendrons que 7 qui se développent via un hôte intermédiaire avant de parasiter l'intestin grêle le chien (et le chat) à l'âge adulte. Le Taenia (T.) hydatigena et le T. multiceps sont les plus courants et se transmettent en ingérant des muscles / organes des ruminants(boeuf), porcs et moutons cru ou mal cuit. Mais il en existe d'autres tels que :

  • le T. crassiceps et le T. taeniaformis qui infestent les rongeurs avant de contaminer le chien
  • le T. ovis tout comme le T. multiceps se logent dans les moutons puis infecte les canidés
  • le T pisiformis et le T. serialis touchent les lapins et lièvres pour finir chez notre loulou

Ainsi, les chiens de chasse et ceux nourris à la viande crue sont généralement les plus exposés. Une fois dans l'intestin grêle, les ténias peuvent mesurer entre 75cm et 5mètres de long, selon l'espèce.

    Tous provoquent des symptômes similaires :
  • démangeaisons anales
  • signe du traîneau : le chien se frotte les fesses au solitaire
  • anus et vessie douloureux : l'animal va souvent uriner ou à la selle
  • engorgement des glandes anales
  • diarrhée
  • vomissement
  • amaigrissement malgré un appétit féroce

Il existe bien d'autres symptômes qui montrent que son chien a des vers. Attention, l'herbe ne permet pas de purger l'animal.

    L'espèce T. crassiceps apporte des signes complémentaires
  • masse déformante sur le corps du chien
  • augmentation du volume de l'abdomen
  • inflammation de la cavité abdominale de façon chronique

En plus de ces symptômes, le maître peut constater la présence de petits grains de riz autour de l'anus, dans les selles de l'animal, mais aussi sur son lieu de couchage.

    Si rien n'est fait, le taenia infeste massivement l'animal et provoque
  • une obstruction de l'intestin,
  • des crises épilepsies
  • la mort

Cependant, les cas de mort sont pratiquement rares, le maître a le temps de se rendre compte de la présence des parasites avant qu'il y ait obstruction.

Notez que le téniasis est une maladie qui regroupe d'autres vers qui provoquent exactement les mêmes symptômes que ceux du Taenia

  • Les dilépididés. La seule différence est dans son mode de transmission : ce sont les puces et les poux qui vont jouer le rôle d'hôte intermédiaire. Le chien se contamine en les ingérant accidentellement lorsqu'il se mordille ou se lèche les poils.

  • Les Mésocestoïdidés qui vont déclencher en plus l'anorexie, la présence d'un liquide dans la cavité abdominale et une augmentation massive de globule blanc (leucocytose). La transmission se fait par les acariens, les coléoptères et les oiseaux.

  • Les taeniidés que sont les vers Echinococcus granulosus et Echinococcus multilocularis transmis par les rongeurs et les moutons. Ici, une immunité est acquise par l'animal qui finit par détruire et éliminer les vers automatiquement. Seuls un prurit anal et le signe du traîneau peuvent révéler sa présence. En revanche pour l'homme, ces vers sont très dangereux
  • La bothriocéphalose

    Il s'agit d'une maladie qui se transmet par le vers Diphyllobothrium latum. Les œufs sont ingérés par des poissons d'eau douce puis parasitent l'animal, mais aussi l'Homme qui le mange. Ainsi le brochet, la truite, le saumon, mais également d'autres poissons sont les vecteurs principaux. Une raison pour laquelle cette maladie est plus couramment appelée ténia du poisson.

      Dans un premier temps, elle peut passer complètement inaperçue. C'est l'infestation massive qui va déclencher les premiers symptômes :
    • carence en vitamine B12, car le vers s'accapare des vitamines B12 des aliments
    • irritation de la paroi digestive
    • anémie grave proche de la maladie d'Addison-biermer
    • diarrhée et vomissement
    • douleur abdominale
    • troubles nerveux

    Non traitées, les conséquences sont identiques à ceux de la maladie du téniasis évoquée plus haut.

    Les maladies transmises par les vers ronds – nématodes

    Si les maladies que transmettent les vers plats sont assez simples à soigner, celles que propagent les vers ronds sont en revanche beaucoup plus désastreuses et impliquent des traitements plus lourds. Si rien n'est fait, l'issue est fatale pour l'animal.

    L' ascaridiose

    Le toxascaris leonina est le principal responsable. Il mesure environ 20cm de long et ressemble beaucoup à des spaghettis. Il infeste les rongeurs puis contamine l'hôte qui le mange. Chez le chien, l’ascaridiose se reconnaît aux symptômes suivants.

    • hypoglycémie (le vers se nourrit du glucose, phosphore et de la vitamine C)
    • retard de croissance
    • poil sec et piqué
    • trouble du métabolisme osseux
    • trouble nerveux
    • trouble de l'appétit
    • inflammation de l'intestin grêle
    • amaigrissement avec un ventre ballonné
    • diarrhée et vomissement avec présences de vers visibles à l’œil nu
    • dermatite allergique et prurigineuse (plus rarement)

    S'il y a une infestation massive, les vers peuvent perforer ou obstruer l'intestin grêle, remonter dans l'estomac et plus rarement dans le gros intestin. Sans traitement, l'avenir s'assombrit pour l'animal infecté.

    La toxocarose appelée également ascaridiose

    Le Toxocara canis est un vers très répandu, principalement dans les élevages aux conséquences bien plus catastrophiques pour le chien.

      Il infeste en particulier :
    • les chiots de moins de 6 mois
    • les chiennes en gestation ou non stérilisées
    • les mâles de moins de 30 mois
    • Les œufs présents dans les selles d'un animal contaminé sont ingérés par un hôte sain. Ils effectuent une migration trachéale : ils traversent le foie, les poumons, remontent dans la trachée où ils sont déglutis puis se logent dans l'intestin grêle où ils se reproduiront. Chez les chiennes non stérilisées, ils s'isolent dans les muscles, puis les organes comme les reins. Et peuvent rester plusieurs années à attendre une gestation. À ce moment-là, ils contaminent le fœtus par le biais du placenta et finissent leur développement dans le chiot. Une transmission lors de l'allaitement est possible aussi.

      Chez les chiennes stérilisées et les mâles de plus de 30 mois, le vers poursuit sa route à travers les différents organes, s'isole et meurt.

        Les signes d'une contamination sont identiques à ceux du toxocara leoni avec en plus
      • une toux
      • des troubles respiratoires
      • des démangeaisons chez les chiots
      • Notez qu'il existe un autre vers similaire au toxocara canis, appelé toxocara cati. La pathologie reste sensiblement la même, hormis qu'elle n'affecte pas les chiots allaités, car il n'y a pas d'infestation transplacentaire. En revanche, si les chiens peuvent l'attraper, les chats sont la priorité de ce vers.

        Un traitement est nécessaire pour guérir l'animal et le débarrasser des vers. Sans quoi, il finit par mourir dans d'atroces souffrances.

        L'ankylostomose

        Cette maladie est à l'origine de l'infestation de trois vers (un seul suffit), l' A. caninum, l'A. Baziliense et A. tubaeforme. Le chien est parasité par les deux premiers tandis que le chat contractera les deux derniers. Tous, migrent de la même façon et provoque les mêmes symptômes

        Ces vers se déplacent par le biais des voies sanguines pour rejoindre le cœur, les poumons, la trachée et l'intestin. Si l'hôte est une femelle, les vers s'isolent dans les tissus dans l'attente d'une gestation pour infecter le fœtus via l'utérus et l'allaitement.

        À noter que la contamination de ce vers peut être cutanée d’où l'apparition de nombreuses lésions et prurit qui correspondent aux points d'entrées du parasite.

          Les symptômes de l'ankylostomose
        • lésion cutanée sur l'abdomen, l’intérieur des membres
        • alternance entre diarrhée importante et noirâtre puis la constipation
        • anémie grave entraînant une fatigue, une faiblesse générale, un poil piqué et sections
        • grande maigreur
        • inflammation des divers organes affectés par le vers
        • toux avec modification de la voix

        Sans traitement l'évolution du vers est fatale suite à l'anémie et la faiblesse généralisée du chien.

        Dans l'ankylostomatidoses, on regroupe les affections de l'ankylostomose et de l'Uncinaria stenocephala. Dans ce dernier, un retard de croissance peut apparaître. Si l'infestation est modérée, la guérison peut être spontanée. Étant donné le doute, un traitement adapté reste de rigueur.

        La spirocercose

        Issue du vers Spirocerca lupi, cette maladie entraîne de nombreux symptômes très graves, jusqu'à la mort de l'animal. Ce sont d'abord les coléoptères qui transportent les larves, qui mangé par le chien se développeront et se reproduiront. Libéré dans l'estomac, les vers migrent en remontant l'artère gastro-épiploïque puis l'aorte avant de rejoindre l’œsophage ou ils pondront leurs œufs.

          Les signes de sa présence sont assez variés, mais surtout très graves
        • formation d'oedème dans les organes touchés
        • nausées et vomissement / régurgitation
        • anémie importante
        • anorexie
        • cancer de l'oesophage
        • métastase pulmonaire, hépatique, splénique et ganglionnaire
        • déformation des extrémités : syndrome Alamartine-Ball-Cadiot
        • suffocation
        • toux
        • convulsion

        Le pronostic de l'animal est engagé, sa survie dépendra du degré d'infestation et surtout du temps entre la contamination et la consultation. Du fait de la cancérisation progressive des organes atteints, de la possible rupture de l'aorte (hémorragie fatale) ou de l’œsophage, difficile de se prononcer.

        Ce ne sont pas les seules maladies, il en existe d'autres, portant chacune le nom de leur vers respectif tel que la filaroïdose, la thélaziose, la dirofilariose, la capillariose, l'anguillulose, la trichurose...

        Nous ne les détaillons pas, puisque hormis l'hôte qui change la mouche pour la thélaziose, le moustique pour la dirofilariose, le ver de terre pour l'anguillulose voir les escargots…(tous les hôtes sont indiqués en début d'article) le sort réservé à l'animal est identique pour les maladies citées précédemment. Les organes internes sont touchés, en particulier, le rein, le coeur, les poumons, le foie, qui sans traitement conduisent à une issue fatale.

        Toutes maladies peuvent être contractées par l'Homme (enfant surtout, mais aussi adulte), avec des conséquences plus ou moins importantes que le chien.

        Étant donné la finalité d'une telle infestation, quelque soit le nom du vers, il est plus judicieux de se prémunir et de protéger son chien.

        Comment prévenir l'infestation des parasites ?

        Comme nous l'avons vu, quels que soit son mode d'entrée et sa migration, une fois installé, les parasites se développent massivement dans les intestins et les divers organes du chien. La seule façon de s'en prémunir, c'est d'éviter leur propagation en les tuant directement. Or seul un vermifuge peut fournir à l'animal une protection optimale.

          Néanmoins, il y a d'autres précautions à prendre :
        • administrer à son chien un bon anti-puce qui traite également les poux, les moustiques et les mouches
        • choisir un vermifuge à action large qui cible les cestodes et les nématodes.

        Si l'ensemble des vermifuges populaires cible la plupart des parasites, il se peut qu'ils n'atteignent pas ceux auxquels sont exposés votre animal. Ainsi, si vous vivez en campagne, si vous avez un élevage, si vous êtes chasseur ou que votre chien a tendance à manger des petits mammifères morts, se faire piquer par les mouches/moustiques consultez votre vétérinaire qui vous donnera un vermifuge adapté.

          Enfin, d'autres précautions d'usage sont à prendre pour agir de façon collective dans la lutte contre ces parasites :
        • Avoir une bonne hygiène et surtout prendre l'habitude de se laver les mains
        • Faites attention à la cuisson des aliments que vous mangez / donnez à votre chien
        • Ramasser les crottes et les mettre à la poubelle, brûler, les parasites seront détruits, ce qui n'est pas le cas si vous les jetez dans un coin, par là.

        Que faire si mon chien a des vers ?

        Si votre chien a des vers, le premier réflexe consiste à lui donner un bon vermifuge. En 7 jours, les parasites sont tués, à condition que l'infestation soit modérée.

        Si ce n'est pas le cas, la consultation d'un vétérinaire s'impose. Comme vous avez pu le voir, les conséquences sont dramatique. S'il le peut, le vétérinaire lui administrera un traitement adapté puis vous donnera du vermifuge à lui donner régulièrement. Sinon, c'est que le degré d'infestation est trop important, l'animal sera mis sous traitement lourd, perfusion et ses jours en dépendront. Attention également à l'ail comme vermifuge.

        Au moindre doute, n'attendez pas qu'il soit trop tard. Ces parasites tuent votre chien de l'intérieur.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

L'ail en vermifuge : mythe ou réalité ?
L'ail en vermifuge : mythe ou réalité ?
10 signes visibles chez le chien parasité de vers
10 signes visibles chez le chien parasité de vers
Pourquoi faut-il vermifuger son chien ?
Pourquoi faut-il vermifuger son chien ?
Top 8 des vermifuges pour chien, chiot, et chienne en gestation
Top 8 des vermifuges pour chien, chiot, et chienne en gestation
Les parasites internes du chien: vers ronds et vers plats
Les parasites internes du chien: vers ronds et vers plats
Le chien se purge-t-il en mangeant de l'herbe?
Le chien se purge-t-il en mangeant de l'herbe?
Astuces contre les vers du chien
Astuces contre les vers du chien
Vermifuge pour chien en 10 questions
Vermifuge pour chien en 10 questions
Vermifuge pour chien : fréquence, âge et prix Les maladies transmises par les vers du chien
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies