Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Les signes d’une mise bas imminente

Le 2016-07-08 PAR 4 (362 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Votre chienne est en gestation. Elle arrive à sa 9e semaine et vous épiez la moindre alerte d’un accouchement imminent.

Une femme qui accouche 15 jours avant son terme est presque « normale ». Mais chez les chiens, c’est plutôt un phénomène rare. Vous pouvez donc vous rassurer en vous disant qu’elle ne mettra pas bas une semaine avant.

Normalement, vous connaissez déjà la date du terme fixé par votre vétérinaire, lors d’un examen de contrôle. L’accouchement aura lieu à plus ou moins un jour de cette date. Comme vous pouvez le constater, c’est assez précis. Sauf (et oui sinon ce ne serait pas marrant) pour les chiennes de race dites géantes, et celle très petite comme le chihuahua.

L’excitation, la joie d’assister à cette aventure et la curiosité humaine font qu’on attend impatiemment ce grand moment en surveillant les moindres symptômes annonciateurs.

Et des symptômes, il y en a… un paquet même !! Cependant, prenez conscience que cela varie d’une race à une autre et même d’une chienne à une autre au sein d’une même race. Tous ces signes sont issus des statistiques portant sur des milliers de chiennes en gestations — tous ne sont pas obligatoires. Donc pas de panique, s’il y en a quelques un qui ne ciblent pas votre louloute adorée, c’est normal.

Les symptômes deux à trois jours avant l’accouchement

Deux à trois jours avant le moment fatidique, vous remarquerez un changement de comportement. Si vous connaissez bien votre chienne, ce sera flagrant. Vous sentirez que le moment arrive... Et elle aussi. Essayez de ne pas trop stresser pour éviter de la perturber plus que nécessaire. Vous le savez sans doute, les chiens sont des éponges — et là, ce n’est clairement pas le moment.

    À ce stade, voici les signes
  • des vomissements : les petits prennent de plus en plus de place, et parfois ne se placent pas là ou il le faut. Ce qui entraîne un état nauséeux pouvant déboucher sur du vomi.
  • des pipis fréquents : mêmes raisons que précédemment, la vessie a de moins en moins de place, il faut donc aller au pit plus souvent. Ne grondez pas votre chienne si jamais il y a des accidents, comprenez que ce n’est pas de sa faute, elle peut être elle-même surprise.
  • une production de lait : surtout si vous vous êtes amusé à titiller les mamelles pour vérifier qu’elle ait bien du lait. Sinon c’est le moment où la lactation se met en place et parfois ça déborde, mais rien de méchant.
  • des légères contractions qui vont préparer au fur et à mesure le passage. Il faut bien que les chiots sortent…
comparer son assurance chien

Les signes 24 h avant l’accouchement

Faites le dernier point, car après les déplacements seront difficiles. Avez-vous pensé à tout pour que la mise bas se passe bien ? Pour accueillir les chiots sans encombre ? Avez-vous fait les réserves de croquettes, d’anti-puce, de vermifuge ? Préparer les colliers maison avec les couleurs pour les identifier plus facilement ? Préparer la fiche d’évolution du chiot que vous pèserez à sa naissance ?

N’oubliez pas de noter dans un endroit accessible le numéro de téléphone de votre vétérinaire, et celui de garde. Les chiots ont la sale manie de pointer leur bout de nez en soirée/la nuit : comme par hasard lorsque le centre vétérinaire est fermé ! Comme s’ils savaient d’avance qu’ils n’allaient pas être copains !

    Maintenant place aux symptômes :
  • un abattement : la grossesse est longue. Elle arrive à son terme, c’est épuisant et la chienne le ressent. Elle aussi n’a qu’une envie, c’est que ça sorte !! Les mamans me comprendront.
  • une perte d’appétit : l’attente, le stress de sa nouvelle vie, le manque de place, les nausées, tout ça, peut lui couper l’appétit. Pas de panique, ça reviendra de plus belle, en attendant continuer à bien fractionner les repas pour l’aider à conserver de l’énergie.
  • toujours des contractions : elles seront de plus en plus fréquentes, de plus en plus intenses et rapprochées
  • la recherche du maître : elle a besoin de vous, surtout si vous aviez une relation fusionnelle. Ne la rejetez pas, mais ne la couvez pas non plus, il faut qu’elle puisse prendre ses repères, ses instincts, car c’est elle qui va accoucher, pas vous.
  • sécrétion d’un liquide translucide : parfois une fois, parfois en plusieurs fois, c’est la perte du bouchon muqueux. C’est possible aussi de ne pas le voir, s’il part en même temps qu’elle fait pipi, ou si elle se lèche. Ça reste quand même LE signe le plus évident qu’une mise bas imminente.

Les dernières heures avant la naissance des chiots

Tout va se dérouler très vite et en même temps très lentement. Ce moment bizarre où l’on se situe entre deux eaux, on attendant, ça vient ça vient pas, c’est maintenant, pas encore. Là, votre chienne vit ses dernières heures de femelle pour devenir une maman certainement formidable.

Pas de panique, si vous passez votre temps à la surveiller, vous ne pourrez pas louper les nombreux signes qui annoncent le déclenchement de la mise bas

    Entre 20 et 10 h avant l’accouchement :
  • Agitation : votre chienne le sent, ça va arriver. Elle attend (comme vous), elle vire, elle vient, elle repart, elle ne sait pas ou se mettre. N’hésitez pas à lui parler, à lui montrer sa caisse de mise bas, à lui faire un petit coin confortable en attendant
  • chute thermique : pour les personnes qui suivent la courbe de température, là c’est évident, elle chute et vous savez maintenant que c’est imminent
  • respiration accélérer : votre chienne respire de plus en plus fort, de plus en plus rapidement. C’est normal, il ne faut pas s’en inquiéter. Dédramatisez au maximum pour ne pas lui donner de stress supplémentaire
  • gémissement et pleurs : les contractions sont de plus douloureuses, l’attente très longue et surtout la chienne comprend que quelque chose d’important va se passer. Si vous voulez l’emmener faire pipi, c’est maintenant ou jamais.
    Quelques minutes avant la mise bas :
  • Panique : Là, s’il y avait encore le moindre doute auparavant, il n’y a plus lieu d’en avoir. Certaines chiennes paniquent totalement à l’idée de mettre bas. Restez à proximité d’elle.
  • Refus de sortir : C’est instinctif, ce n’est clairement pas le moment de sortir pour gambader.
  • Installation dans la caisse : elle a compris que c’est là que tout va se passer. Veillez à ce qu’elle soit bien installée, mais laissez-la faire au maximum.
    La mise bas commence :
  • pertes verdâtres à vert foncé
  • contractions intenses
  • expulsion du premier chiot

Ne vous éloignez pas trop loin de la chienne. Certaines, fidèle jusqu’au bout, n’hésiterez pas à suivre leur maître si celui-ci venait à s’en aller. Elle a besoin de vous, mais ne l’étouffez pas non plus, la nature doit suivre son cours.

Dans quelques heures, votre vie et celle de votre chienne vont changer du tout au tout.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Synanthic, panacur, milbemax : vermifuge pour chienne gestante
Synanthic, panacur, milbemax : vermifuge pour chienne gestante
Les symptômes d une chienne enceinte
Les symptômes d une chienne enceinte
la chienne doit-elle avoir une gestation
la chienne doit-elle avoir une gestation
calendrier de gestation chez la chienne
calendrier de gestation chez la chienne
Durée de la mise bas chez la chienne
Durée de la mise bas chez la chienne
Se préparer pour la mise bas de sa chienne
Se préparer pour la mise bas de sa chienne
chienne en gestation : durée, développement et symptômes
chienne en gestation : durée, développement et symptômes
Gestation de la chienne => signe, durée, suivi et mise bas Les symptômes d'une mise bas chez la chienne gestante
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies