Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Comment faire monter son chien en voiture ?

Le 2015-06-17 PAR 5 (277 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Comment faire pour apprendre à son chien à monter en voiture sans que le dressage tourne à la catastrophe ? De nombreux maîtres se sentent impuissants ou démunis face à leur chien, qui manifestement, a décidé de ne pas sauter de lui-même dans le coffre. Quelles sont les meilleures techniques pour l'aider à grimper dans la voiture sans crainte ? Comment réagir si le chien bloque devant la voiture ? Quelles sont les choses à ne surtout pas faire ?

Apprendre au chien à rester sage en voiture

Lorsqu'on commence à socialiser son chien avec la voiture, la première étape consiste, sans nul doute, à apprendre au chien à bien se tenir en voiture. Beaucoup de maîtres pensent à tort qu'il suffit d'ouvrir la porte de faire entrer le chien à l'arrière ou dans le coffre, puis se caler devant le volant et hop roule ma poule, pendant que l'animal tente, tant bien que mal, de se maintenir dans les virages au risque de s'étaler comme une crêpe sur la vitre. Si ça marche parfaitement avec des petits (gros ?) aventuriers, en réalité, la balade en voiture peut s'avérer beaucoup plus complexe. Premier point important à signaler, la loi impose que le chien soit correctement attaché. Second point, les crash-tests ont révélé qu'un chien serait beaucoup plus en sécurité à l'arrière du véhicule, dans une cage de transport fixée et adaptée à sa taille. Pour en savoir plus sur ces deux points, je vous invite à lire comment transporter son chien en toute sécurité?

Si votre chien monte pour la première fois en voiture, il n'y a donc, à ce moment-là, aucun problème de gémissement, d'aboiement ou de pleur. Puisque la voiture est encore un élément inconnu. Toutefois, la taille de la berline, le bruit du moteur, les odeurs de la banquette, les mouvements / vibrations pendant les déplacements peuvent effrayer l'animal. C'est pourquoi, on recommande de ne pas passer du coq à l'âne, mais plutôt d'habituer le chien progressivement à être promené en voiture.

En premier lieu, le maître jouera avec son chien à proximité de la voiture. Histoire de l'habituer à visualiser la grosse charrette à papa (ou maman). Souvent, cette étape est déjà acquise. Ensuite, on fait la même chose, mais moteur allumé. C'est comme ça que le chien va commencer petit à petit à s'habituer au bruit du moteur. Le fait qu'il soit en train de jouer au même moment, lui donne une connotation positive et par conséquent, il retient qu'il n'a aucune crainte à avoir vis-à-vis de ce bruit. Lorsque le chien se dirigera de lui-même, sans crainte, vers la voiture moteur allumé, alors on considère que ce point est acquis.

C'est à cet instant que l'on passe à l'étape suivante : faire entrer le chien dans la voiture, moteur éteint. Ici, la technique va dépendre de l'endroit où vous souhaitez que le chien soit installé dans le futur ? Sur la banquette arrière ou dans le coffre ? Inutile de préciser que si le chien devait choisir, il préférera, de loin, être dans la voiture, confortablement installé, vue sur la route. Certains mêmes, n'hésitent pas à prendre place sur le conducteur (attention danger, ce comportement doit être interdit). Malgré tout, qu'est-ce qui est le plus important, sa sécurité ou ses désirs ?

comparer son assurance chien

Comment faire monter le chien dans le coffre ?

Tout dépend des ordres déjà connus par l'animal, mais aussi de la morphologie et de la taille du chien. Il est évident qu'un petit chiot qui ne sait pas encore correctement sauter, ne va pas faire un bond de géant pour atterrir dans le coffre du véhicule comme par magie. Dans ces conditions, il est même recommandé d'éviter de pousser le chien à faire des sauts qui pourraient avoir des répercussions néfastes sur sa croissance. Ainsi, si le chien est trop jeune pour sauter dans le coffre, ou trop fragile, le maître peut (temporairement) le prendre à bras pour le poser à l'intérieur avec ses jouets préférés et des friandises, ou lui fabriquer une petite rampe qui lui permettra de monter sans effort. Une fois correctement installé, il suffit de jouer dans le coffre avec lui quelques secondes / minutes pour que le chien l'associe à un événement positif, puis le faire sortir et renouveler l'expérience jusqu'à ce qu'il ne cherche plus à s'enfuir à la moindre occasion.

Si le chien est suffisamment grand pour sauter de lui-même à l'intérieur du coffre, alors il suffit tout simplement de l'y attirer. L'exercice va dépendre en grande partie des connaissances déjà acquises par l'animal. Il existe de nombreuses méthodes, au maître de s'adapter et de trouver celle qui correspond à son chien. L'une des plus faciles se base sur les friandises.

  • Le maître place des friandises dans une boite en métal (une gamelle peut aussi faire l'affaire), puis les secoues, face au chien et met la boite dans le coffre.
  • Un chien ne refuse jamais une friandise qui vient de la main de son maître, c'est pourquoi, par gourmandise,il va bondir dans le coffre pour aller se régaler. Au moment où il monte, le maître dit "Coffre" pour marquer l'ordre.
  • Une fois à l'intérieur, lorsque le chien à fini de manger, le maître peut le caresser, jouer un peu avec lui où, s'il connait l'ordre assis, le lui ordonner, avant de le libérer d'un "Allé" très utile pour apprendre au chien à sortir du coffre avec l'autorisation de son maître.

Il est possible de faire la même chose avec son jouet favori.

  • S'amuser avec son chien à proximité de la voiture, avec une balle, un bâton, n'importe quoi, du moment que ce soit quelque chose qui l'attire réellement.
  • Lui lancer une fois ou deux à l'extérieur du véhicule puis dans le coffre. Dans son élan, le chien bondit également dans le coffre pour y chercher son jouet favori. A ce moment-là, le maître dit "Coffre".
  • Une fois à l'intérieur, le maître se place devant, comme pour faire barrage, et l'ordonne de s’asseoir où de se coucher, le caresse, joue quelques secondes avec lui, puis le libère d'un "Allé", en se décalant sur le côté pour le laisser sortir.

Le chien apprend généralement assez rapidement ces techniques. Surtout lorsque par la suite, il comprend que voiture = balade. Pour l'apprentissage, l'exercice est à renouveler pendant 10 / 15 min par jour. Une fois que le chien monte tout seul avec le mot "Coffre", ce sera le moment d'y ajouter un élément supplémentaire : la cage. Attention, ces exercices se pratiquent moteur éteint. Ce n'est que lorsque le chien aura pris la position finale, que vous souhaitez, qu'il faudra démarrer la voiture. Sinon, la chaleur, les gaz d'échappement sont d'un part, pas agréable pendant l'apprentissage, d'autre part effrayant pour l'animal qui en perd ses repères.

Apprendre au chien à monter dans le coffre Installer son chien dans le coffre de la voiture permet une meilleur sécurité. Veillez tout de même à ce que celui-ci soit correctement attaché, avec un minimum une laisse relié à la boucle de sécurité et au harnais.

Comment faire monter mon chien sur la banquette arrière

Comme pour tout dans l'éducation canine, il n'y a pas une méthode fixe pour apprendre quelque chose à son chien, mais une multitude. Au maître de s'adapter et trouver la bonne, en fonction de son lieu de vie, de l'éducation déjà donnée, du caractère de son chien, etc. Ici, je vous propose de laisser dans un premier temps, les portes passagères de la voiture ouverte, moteur coupé. Ainsi, le chien peut, à son aise, commencer à visiter sans contraintes, sans se sentir, piéger, renifler les odeurs et peut-être même monter dedans et en ressortir comme bon lui semble. S'il ne le fait pas, le maître peut l'y encourager. Pour ce faire, il existe deux méthodes toutes simples : une avec friandise et une avec jouet, comme pour faire monter le chien dans le coffre.

En utilisant simplement des friandises :

  • Sans doute la plus simple, la plus efficace et la plus rapide. Le maître positionne au centre de la banquette arrière des croquettes qu'il aura préalablement mis dans une gamelle ou une boite en métal et éventuellement secoué face à son chien pour l'attirer.
  • Une fois posé, il se peut que le chien monte de lui-même, sinon le maître peut l'y invité en tapant sur la banquette. Une fois que le chien saute à l'intérieur, dire "banquette" ou "voiture" ce que vous voulez, ceci pour marquer le moment qui indique au chien qu'il doit monter dans la voiture.
  • Une fois à l'intérieur, encouragez-le à y rester en le caressant, en jouant avec lui.

Avec un jouet :

  • Comme pour faire monter le chien dans le coffre, le maître s'amuse à l'aide d'un jouet, avec son chien, à proximité du véhicule.
  • Il effectue quelques lancé à l’extérieur du véhicule (pas trop loin, pour ne pas que le chien s'en aille avec). Puis le lance sur la banquette.
  • Une fois que le chien bondi dans l'habitacle, le maître dit "Voiture" ou "Banquette". Et continue de jouer avec son chien, à cheval entre l'extérieur du véhicule et l'intérieur.
  • Puis, le maître s'installe dans le véhicule et invite son chien à l'y rejoindre pour venir mâchouiller son jouet et faire une pause caresse.
  • Le maître encourage son chien à rester, soit en lui donnant l'ordre de coucher puis de le caresser, soit de s’asseoir, soit en jouant.

A aucun moment l'animal ne doit se sentir pris au piège, ce qui pourrait le faire paniquer et faire échouer l'apprentissage du chien à monter en voiture. D'où le fait d'ouvrir les deux portes. Le chien peut entrer et sortir des deux côtés. Lorsque le maître sent que son chien est plus à l'aise avec la banquette, à ce moment là il sera possible de fermer une porte. Le maître entre en premier, le chien en second : ceci permet au chien de ressortir facilement en cas de besoin, sans se sentir pris au piège par son maître qui par sa présence fait barrage avec la sortie.

Pour les personnes qui souhaitent installer leur chien sur la banquette arrière avec une voiture deux-portes. Ici la technique reste assez similaire, si ce n'est qu'il faut que les deux sièges soit rabaissés. Le maître va devoir faire un peu de gymnastique en passant à l'arrière du véhicule, ce qui n'est pas forcément une bonne solution pour tout le monde. C'est pourquoi dans ce cas présent la technique la plus adaptées sera sans doute celle des friandises.

Une fois que le chien s'installe correctement à sa place avec l'ordre coffre ou banquette ou voiture, à ce moment-là le maître peut envisager de démarrer la voiture et reprendre les mêmes exercices. L'acquisition de cette étape peut être assez rapide. Une fois à l'aise, c'est le moment de commencer à faire des mini-tours (marche arrière, marche avant). Si tout va bien, direction promenade, le plus proche possible. Attention : le chien doit être attaché en laisse avant de partir. Au moment de le faire sortir, ouvrez tout doucement la porte pour attraper la laisse. À ce moment-là, donner l'ordre assis au chien (même à travers la fenêtre, il entend bien). Une fois assis, ouvrez un peu plus et donnez lui l'autorisation de sortir. Ceci permet d'éviter d'avoir un chien qui sort de la voiture à toute vitesse sans crier gare à son environnement et donc de limiter les accidents qui avec un peu de précautions peuvent facilement être évités.

Comment installer son chien en voiture Quelques soit l'endroit où le maître choisi d'installer son chien, il doit toujours veiller à ce que celui-ci soit correctement attaché

Mon chien bloque devant le coffre / la banquette de la voiture

Pour certains chiens, rien à faire, ils refusent systématiquement de grimper dans le coffre ou sur la banquette ! Ils vont même jusqu'à se tordre le cou pour essayer de récupérer leur jouet précédemment jeté à l'intérieur, mais pas moyen de les faire monter ! À ce stade, il convient d'abord de s'assurer que le chien ne souffre pas de douleurs musculaires, ce qui pourrait freiner son envie de sauter dans le véhicule. Si le maître ne parvient pas à faire sauter l'animal, en l'y invitant joyeusement, quitte à ce qu'il se mette lui-même dans le coffre ou sur la banquette alors il peut tenter de l'y emmener étape par étape à l'aide d'une rampe. Pour les personnes qui décident d'installer leur loulou dans le coffre, on recommande dans les premiers temps de retirer la plage arrière, ou de la surélever de façon à empêcher le chien de sauter vers la banquette arrière. Cela permet ainsi de laisser plus de lumière, de liberté et que l'animal se sente moins pris au piège. D'une façon générale, à partir du moment où le chien vient s'installer dans le coffre, la plage arrière doit être retirée, autant le faire dès l'apprentissage. Ce qui suit est un exercice plus approfondi pour apprendre au chien à monter dans le coffre, mais la technique reste la même pour la banquette arrière.

  • Maintenir le chien à une laisse laissé molle, pas de pression sur l'animal qui pourrait devenir encore plus résistant et mener cet exercice à l'échec total.
  • Munissez-vous de friandise très très appétante, comme des fines rondelles de knaki (une seule coupé en rondelle est largement suffisante). Faites un chemin le long de la rampe avec les petites rondelles, puis laisser un gros paquet dans le coffre. Je parle d'une rampe, ça peut très bien être des marches faites avec du parpaing, ou des palettes ou autre chose peut importe du moment que cela permet une progression par étape du sol vers le coffre.
  • Une fois dans le coffre, dites "Ouiiiiiiiii c'est bien" d'un ton très jovial, caressez-le, félicitez-le, mettez le paquet pour vraiment qu'il comprenne qu'il n'y a pas a avoir peur du coffre. Puis laissez-le redescendre, surtout s'il en fait la demande. Ne le bloquer en aucun cas, ne le repoussez pas à l'intérieur, laissez-le faire à sa guise.

Renouvelez l'exercice encore une ou deux fois. Puis, faites la même chose, mais lorsque le chien est dans le coffre, sortez son jouet préféré et jouez avec lui à l'intérieur. Le but est de gagner du temps. Chaque second passé dans le coffre est un gain. Progressez ainsi lentement, jusqu'à ce que le chien soit à son aise sans avoir besoin de knaki. Si le chien raffole des croquettes, elles feront également l'affaire, et seront à retirer de la ration du soir, surtout si votre chien souffre d'obésité.

Une autre technique qui donne également de bons résultats consiste à donner directement la gamelle du soir dans le coffre de la voiture Ou s'il fait trop sombre, sauter le repas du soir pour le lui donner le lendemain midi. Le chien "affamé", fini par sauter de lui-même. Si le chien refuse toujours à ce moment, le maître peut l'aider, le porter dans un premier temps dans le coffre pour l'y faire manger et au fil des soirs / midis, le chien ira directement de lui-même dans le coffre. Il est possible également de l'encourager, avec une rampe ou en lui montrant les croquettes.

Si vous sentez que vraiment, il refuse, a peur, tire à reculons. Ne forcez pas, laissez tombé. Cela signifie que quelque part dans l'apprentissage il y a eu une erreur. L'apprentissage a-t-il été fait étape par étape ? Le chien a-t-il peur de la voiture ? La voiture est-elle démarrée ? Le coffre est-il trop petit, trop sombre ? Bloque-t-il également pour monter sur la banquette arrière ? A-t-il déjà eu une expérience (mauvaise) avec la voiture ? Toutes ces questions visent à rechercher l'origine de ces craintes et y remédier avant de reprendre les exercices quelques jours plus tard, dès la base.

Certains maître dans ce cas précis, considère que prendre le temps, c'est perdre du temps. Face à un chien qui se montre anxieux à l'idée de monter dans la voiture, ils décident de ne pas lui laisser le temps de cogiter, de le mettre dans le coffre (en le portant) et de partir en balade. Au fils du temps, le chien associe coffre = promenade et fini par accepter de monter dedans. Cette technique fonctionne également, elle parait brutale certes, mais a le mérite d'être directe. Attention, toutefois, veillez à ce que le chien soit bien installé, bien attaché pour ne pas créer d'autres soucis parallèles qui peuvent aggraver la situation.

Pour les personnes qui vivent en ville et cherchent à apprendre au chien à monter dans la voiture. Le mieux reste de trouver une zone dégagé, non loin de la maison, un parking de magasin le dimanche par exemple ou les simili extérieurs seront diminué. Le maître conduira son chien à pied jusqu'à la voiture ou il pourra pratiquer les exercices puis le ramener au domicile à pied, surtout si l'exercice n'a pas été concluant.

Ce qu'il ne faut pas faire

Pour encourager son chien à monter dans la voiture certains maîtres peuvent, sans le vouloir, forcer un peu les choses et provoquer une situation qui peut bloquer l'apprentissage chien. Voici les choses à ne surtout pas faire :

  • L'emmener chez le veto dès la première sortie : il vaut mieux donner au chien un agréable souvenir de sa première sortie en voiture. Et franchement, le vétérinaire peut être mignon, gentil, doux, tout ce que vous voulez, la balade aura tout sauf l'air agréable pour le loulou. Alors anticipé et faites en sorte que les trois premières sorties en voiture soit uniquement dédié à des promenades.
  • Insister s'il y va à reculons : Là, si vous n'avez aucune maîtrise de votre chien, ce n'est pas du tout recommandé. Bien qu'il soit indiqué plus haut que cette technique existe et peut s'avérer efficace, elle est à prendre avec des pincettes surtout pour les maîtres qui débutent et ne comprennent pas encore le langage canin. C'est la meilleure façon de traumatiser son chien ou de se faire mordre.
  • L'enfermer de force (coffre / banquette) : Si votre chien demande à sortir, qu'il pleure, qu'il gémit, que coûte que coûte, il veut sortir, pas la peine de le forcer à rester à l'intérieur et l'enfermer. C'est le meilleur moyen pour qu'au prochain coup, il ne monte plus du tout. Allez-y étape par étape et ne brusquer pas les choses.
  • Aller trop vite dans les étape :Pour certains chiens, l'apprentissage se fera en deux ou trois jours, pour d'autres, il faudra plus longtemps. Ça dépend de beaucoup de paramètres, l'age du chien, la configuration de la maison (qui facilite ou non les exercices), le tempérament du chien (certains sont plus faignant que d'autres), la présence ou non de douleurs etc ... Adaptez-vous au rythme du chien et s'il faut attendre pour qu'il sorte, et ben tant pis, il attendra.
  • Démarrer la voiture dès le début : attention, il est plus facile d'apprendre à son chien à monter dans la voiture moteur éteint que l'inverse. Le chien apprendra à connaitre le bruit de la voiture, en étant à l'extérieur. Ce n'est que lorsqu'il s'approchera de lui-même de la voiture en marche et sans crainte, et qu'il saura s'installer paisiblement à sa place sans paniquer que le maître pourra envisager de démarrer la voiture.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Apprendre à votre chien l'ordre regarde
Apprendre à votre chien l'ordre regarde
Education Comment faire monter son chien en voiture
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies