Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Rendre son chien propre en 5 étapes

Le 2016-11-25 PAR 0 (0 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Un chien malpropre a besoin de plus d’attention, mais ce n’est pas pour autant une fatalité. Un chien est jugé malpropre quand il fait ses besoins dans un lieu inapproprié. Cette malpropreté peut avoir plusieurs origines.

Pour pouvoir corriger le problème et rendre son chien propre il faut commencer par déterminer la source

En fonction de ce que vous avez découvert, les solutions doivent être adaptées. Elles doivent aussi convenir à l’âge du toutou, s’il s’agit d’un chiot ou d’un chien adulte.

Identifier l’origine du problème

Corriger immédiatement sans avoir pu définir l’origine de la malpropreté est complètement inefficace, car cela revient à agir à l’aveuglette. La première étape consiste à trouver d’où vient le problème. Un chien peut être malpropre pour les raisons suivantes :

  • il est trop jeune : une chienne apprend à son chiot la propreté. S’il est séparé bien trop tôt de celle-ci, il est évident qu’il n’aura pas acquis les bases nécessaires.
  • Il y a eu une lacune dans son apprentissage : la propreté fait partie intégrante du programme d’éducation d’un toutou. S’il y a eu un défaut d’apprentissage de ce côté, il est normal qu’il devienne malpropre.
  • Pour un conflit hiérarchique entre les chiens : le chien a tendance à protéger sa place auprès de son maître. Pour marquer, il urine un peu partout pour faire comprendre à ses semblables que c’est à lui que revient la place ou que le territoire lui appartient.
  • Le stress et l’angoisse : quand il est troublé et stressé, un chien a du mal à se retenir. Il peut avoir différents troubles du comportement qui l’amènent à ne pas respecter les règles de la propreté. Parmi ces troubles il y a le syndrome de l’hyperactivité et de l’hypersensibilité (HA-HS), la confusion, l’anxiété. Ils peuvent avoir plusieurs causes comme lorsqu’il a du mal à vivre la solitude, quand il change d’environnement…
  • L’incontinence : il s’agit d’un problème d’ordre médical.

Déterminer l’origine de cette malpropreté peut prendre du temps. Il faut avoir de la patience et surtout être attentif pour ne pas se tromper. En effet, il peut être malpropre juste par accident : parce qu’il est trop excité ou qu’il a peur d’être abandonné. Il faut réagir si le problème est permanent.

comparer son assurance chien

Corriger le problème par la cause et non par la conséquence

Ce n’est pas toujours facile de corriger un chien, mais vous saurez comment agir quand vous aurez décelé la source et le genre de problème.

  • S’il est trop jeune : en plus de lui apprendre à ne pas faire ses besoins un peu partout, vous devez aussi reprendre au tout début, c’est-à-dire lui faire connaître la propreté canine. La propreté canine, c’est celle qu’un chien apprend de sa mère : ne pas uriner ni déféquer dans son panier de couchage et près de sa gamelle ainsi que dans son aire de jeu.
  • un défaut d’apprentissage : cela se corrige en reprenant depuis le commencement son éducation sur la propreté. Si vous vous focalisez uniquement sur les erreurs que vous avez faites, cela peut créer la confusion chez votre toutou. Le mieux est de reprendre l’ensemble et de lui réapprendre toutes les règles.
  • s’il y a un conflit hiérarchique : un conflit hiérarchique survient aussi lorsque vous n’appliquez pas les mêmes règles pour tous vos chiens. La résolution commence par vous. Assurez-vous de respecter les règles de hiérarchie qui ont été mises en place entre les chiens. Vos loulous ont besoins de règles, mais elles doivent être équivalentes pour tout le monde. Une constance dans l’application est indispensable : vous devez toujours appliquer le principe « du premier arrivé au dernier ».
  • Le stress et l’angoisse : comme nous l’avons vu plus haut, il y a différents facteurs qui peuvent stresser et angoisser un chien et qui l’amène à être malpropre. S’il a du mal à vivre la solitude, vous avez la responsabilité d’apaiser ses craintes, de mettre en place quelques activités qui lui permettront de s’occuper pendant votre absence. Peut-être est-il aussi nécessaire de revoir votre comportement au moment de votre départ ? Pour certains troubles comme l’HA-HS, la consultation d’un comportementaliste peut s’avérer utile.
  • s’il est sujet à l’incontinence : c’est un problème tout à fait différent. Il ne s’agit pas d’une mauvaise habitude, mais d’une maladie ou d’un dysfonctionnement au niveau de son appareil urinaire. Emmenez-le chez le vétérinaire pour un diagnostic afin de le soigner.

Il y a de mauvaises habitudes à rayer, non chez le chien, mais chez le maître : corriger le problème par la conséquence. Dans la majorité des cas, quand on agit en fonction de la conséquence, la tendance est à la punition. Mais cette méthode est inefficace pour les raisons suivantes :

  • La punition intervient souvent après que le chien ait fait ses besoins. Il ne comprendra pas la raison de la punition mais vos gestes lui transmettront juste que vous êtes de mauvaise humeur.
  • si vous arrivez au moment même où il le fait, c’est bien. Vous attribuez la punition au bon moment mais le problème est que seulement une fois sur dix vous arriverez au moment des faits. Donc vous le punirez qu’une fois sur dix. La punition n’est efficace que lorsqu’elle est réalisée plus régulièrement et non occasionnellement.
  • s’il est malade physiquement ou psychologiquement, agir selon la conséquence ne résoudra rien du tout. Vous traitez le problème de l’extérieur sans savoir ce qu’il y a réellement à l’intérieur. C’est de la souffrance en plus pour votre toutou, seul un vétérinaire ou un spécialiste pourra l’aider.

Se remettre en question

Pour qu’un chien malpropre adopte la propreté, il lui faut du temps. On ne peut pas forcer un toutou à s’adapter en un ou deux jours, il a besoin de s’y habituer. C’est une logique qu’il faut accepter. Ne vous découragez pas en chemin même si pendant un certain temps il faut encore faire du nettoyage. Il est vrai que ce n’est pas toujours facile et qu’il est souvent difficile de contenir sa colère, mais crier ou le frapper, hausser la voix ou serrer les dents ou les poings montrant votre mécontentement ne sert à rien. Votre chien comprendra seulement de vos gestes une demande de soumission et non qu’il est impératif qu’il change de comportement.

La meilleure solution est de se maîtriser et reprendre son calme, tout en restant indifférent à sa bêtise. Une fois que vous êtes plus serein, procéder au nettoyage en l’absence de votre loulou. Lors du nettoyage, il y a aussi des pratiques qu’il faut éviter. Si vous utilisez des solvants pour nettoyer, le javel n’est pas conseillée. Il ne fera qu’inciter le chien à refaire ses besoins au même endroit. Il existe d’autres produits très efficaces qui permettent de nettoyer bien en profondeur comme le bicarbonate de soude, le vinaigre blanc ou les cristaux de soude.

Avoir une bonne organisation et reprendre en main la situation

On est souvent déboussolé à voir à chaque fois notre toutou faire ses besoins là où il ne faut pas. Dans ces moments il est facile de baisser les bras. Mais cela ne fera qu’empirer la situation. Pour réussir, il faut mettre en place une bonne organisation et avoir la main sur la situation. Pour cela :

  • bien définir le coin qui servira de toilettes : en appartement ou dans une maison, délimiter le lieu où il pourra faire pipi et caca est indispensable. Vous devez trouver assez vite un endroit qui soit facile d’accès et sécurisé, avec un peu de verdure où vous pourrez l’emmener sans qu’il y ait d’obstacles.
  • réduire l’espace où il vit : un chien ne fait jamais ses besoins dans son espace de vie surtout là où il mange et il dort. Mais si vous lui offrez un grand espace, il ne prendra pas la peine de sortir, mais vu qu’il a la surface qu’il faut il ira le faire dans un coin de chez lui. Si vous réduisez cet espace, les coins pour manger et pour dormir seront plus près, il n’osera pas le faire.
  • Surveiller ses gestes et faire de l’anticipation : le chien se retient en moyenne durant 8 à 12 heures et 4 heures pour les chiots, au-delà il est nécessaire qu’il fasse ses besoins. Si vous repérez l’intervalle, c’est bien, mais c’est parfois très difficile à faire. Mais vous pouvez aussi déterminer les moments clés comme : au réveil, après une sieste, après les jeux ou après le repas. Il doit se soulager. La première chose à faire est de l’emmener dehors, au coin réservé à cet effet et de lui donner l’ordre. Pour que cela fonctionne, vous devez avoir un bon sens de l’observation.
  • Si vous n’arrivez pas à anticiper, vous pouvez aussi vous focaliser sur le rituel qu’il exécute lorsqu’il a envie de faire ses besoins : il renifle, il tourne en rond, il est agité… Dès qu’il s’y met, vous lui dites « non » ou tapez des mains. Il s’arrêtera. Il faut agir vite et l’emmener au coin réservé aux toilettes.
  • mettre en place une routine : la régularité du comportement d’un chien se base sur les habitudes que son maître met en place. Pour qu’il s’habitue à sortir par exemple, prenez toujours le même chemin. Il comprendra où son les toilettes et qu’il ne pourra faire pipi ou caca que lorsqu’il y sera. Après qu’il ait assimilé le trajet et l’objectif, vous pouvez le laisser faire tout seul, petit à petit en réduisant le trajet progressivement. Procédez cependant étape par étape, en évitant de le laisser le faire tout seul d’un coup.
  • éviter de le déstabiliser : un chien peut facilement tomber dans la confusion. Il a donc besoin d’une routine. Dans la maison, peu importe qui l’accompagne ou qui ouvre la porte, la personne doit utiliser les mêmes mots pour l’ordre et faire les mêmes gestes.
  • lui donner son repas à des heures fixes : comme indiqué plus haut, le chien est prédisposé à faire ses besoins après son repas. Il le fait à peu près 20 minutes après avoir mangé. En lui donnant son repas aux mêmes moments, vous pouvez plus facilement anticiper ses besoins. Il ne faut pas oublier de retirer sa gamelle à des heures fixes également.

Quelques erreurs à éviter

Il y a des pratiques très répandues qui ont été réputées être efficaces, mais qui ne le sont pas en réalité. Ce sont des erreurs fatales à éviter :

  • éviter de faire les 100 pas : l’impatience ne sert à rien quand on sort un chien. En tournant en rond, cela l’incitera à faire ses besoins dehors, mais à des endroits différents et non au coin qui lui est réservé. Il faut se rappeler que le chien comprend nos gestuelles. Au contraire, l’indifférence est importante, car les communications peuvent le perturber ou le stimuler, car il pensera que vous allez jouer et non allez au petit coin. La récompense est ensuite la meilleure des attitudes à adopter après qu’il ait fait pipi ou caca pour le féliciter de sa propreté.
  • mettre son nez dans le pipi ou le caca : c’est une idée totalement fausse et qui n’a aucune efficacité chez le chien. En procédant de la sorte, vous l’inciterez encore plus à apprécier les excréments, car il est dans sa nature d’aimer les renifler. Vous succombez plutôt à ses désirs.
  • lui interdire d’aboyer devant la porte quand il a besoin de se soulager : c’est un comportement qui peut l’amener à de très mauvaises habitudes. Dès qu’il aura envie de sortir même si ce n’est pas pour aller aux toilettes, il se mettra à aboyer sans cesse. Pour lui, aboyer c’est le geste qu’il faut pour que vous alliez ouvrir la porte et non pour aller faire ses besoins. Mieux vaut privilégier des gestes comme les gémissements ou un petit grattage de la porte.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Pourquoi mon chien n'est pas propre ?
Pourquoi mon chien n'est pas propre ?
Pourquoi mon chien mange ses crottes ?
Pourquoi mon chien mange ses crottes ?
Mon chien pisse partout
Mon chien pisse partout
Le chien pas propre Malpropreté : comment rendre son chien propre ?
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies