Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Mon chien fugue, que faire ?

Le 2015-05-20 PAR 4 (371 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Corriger le comportement d'un chien qui fugue est assez délicat voir difficile, surtout dans le cas où le chien a fugué pendant l'absence du maître. Souvent, on ne sait pas trop comment réagir face à la fuite du chien et encore moins à son retour. Faut-il le gronder, faut-il laisser faire comme si de rien n'était, espérant que cela ne se reproduise plus ? Or, cette décision est importante, car un chien qui s'en va une fois peut y prendre goût et devenir un fugueur permanent. Ce qui signifie que plus on attend, plus le problème sera difficile à résoudre ! C'est pourquoi, si votre chien commence à "faire le mur", il vaut mieux réagir tout de suite en se demandant pourquoi il le fait, et prendre le taureau par les cornes pour l'empêcher de recommencer.

Pourquoi mon chien fugue

Il faut partir du principe que si votre chien s'est enfuit, c'est qu'il a trouvé quelque chose de plus intéressant ailleurs. C'est un fait avéré, quelle que soit la raison pour laquelle il a pris la fuite, c'est meilleur / mieux là-bas. Ainsi, pour empêcher son chien de recommencer, il faut inverser la tendance et faire en sorte qu'il comprenne que non, c'est mieux ici, chez lui, auprès de son maître.

Cependant, ce n'est pas toujours évident d'en comprendre les raisons. Pour y voir plus clair, rien de mieux que d'établir un diagnostic de la situation :

  • a quel moment mon chien s'est enfuit ? En mon absence / ma présence ? Au cours d'une ballade ? Après avoir vu / entendu / senti un animal, un bruit ?
  • a-t-il reçu l'éducation au rappel ? Sait-il revenir lorsque je le lui demande ? Quel que soit le contexte ?
  • sort-il régulièrement ? Fait-il le plein nécessaire de stimuli ?
  • mange-t-il correctement ? Semble-t-il affamé ?
  • est-il castré ? Peut-il être parti pour une chienne en chaleur ?
  • Y-at-il eu un évènement récent, marquant (deuil, déménagement) pouvant expliquer la fuite ?
  • souffre-t-il d'angoisse, de solitude ?
  • est-il un chien de chasse ?
Après avoir répondu à ces questions, il en ressort normalement quelques éléments de réponses, notamment la raison pour laquelle votre loulou a fugué. À partir de là, il suffit de trouver le moyen de lui faire comprendre qu'il n'y a pas lieu de partir. Les cas sont multiples et nous ne pourrons pas tous les énumérer ici, en revanche voici quelques explications pour les plus courants qui pourront peut-être vous aider à résoudre votre propre situation. Veuillez noter que lorsqu'un chien a un trouble de comportement (comme c'est le cas ici), il n'y a jamais qu'une seule solution pour le résoudre, mais une multitude. Le maître, qui est le mieux placé pour savoir comment diriger son chien, se doit d'être un minium objectif et réaliste pour parvenir à le corriger, dans le cas contraire, seul l'intervention d'un spécialiste permettra de solutionner le problème.

Mon chien s'enfuit pendant la promenade

« Vous êtes en balade avec votre chien, subitement, il se fige, fixe un point puis part comme une furie derrière ce que vous pensez être, un autre chien. "Medor ! Medor, viens ici !" Rien à faire, l'animal est comme devenu sourd. » Ici, le chien a pris la fuite dans l'optique de poursuivre un autre animal. Vous êtes intervenue pour le rappeler à l'ordre, mais il ne vous a pas écouté. En d'autre terme, l'autre chien est plus intéressant que vous. La solution dans ce cas présent consiste à faire des exercices de rappel. Ensuite, pourquoi pas revenir sur les lieux, munis d'une longe (grande laisse) et attendre qu'une occasion pareille se représente, pour améliorer les performances au rappel de Médor.

Chien qui fugue
Parfois, une activité physique plus adaptées aux besoins de l'animal peut suffire à éviter les fugues

Mon chien s'enfuit et revient

« Alors que Médor était confortablement installé dans son panier, le voilà qu'il décide de faire un petit tour de quartier et pourquoi pas aller rencontrer les chats et les poules du voisinage, histoire de s'amuser un peu. Bien entendu, il n'est pas question de rentrer tant que Monsieur n'est pas fatigué ! » Ici, l'histoire dévoile un animal qui semble prendre du plaisir à gambader en dehors de son domicile. On s'aperçoit surtout que le chien manque de stimuli, puisque ce qu'il recherche avant tout dans sa fuite, c'est la compagnie des autres animaux (chien, chat, poule), s'amuser avec (instinct de chasse) et probablement sentir des milliers d'odeurs différentes. Une fois qu'il a fait le plein des batteries, il rentre à la maison pour se reposer jusqu'au jour suivant où il recommencera. Trouver une solution à ce type de cas peut s'avérer assez complexe. En premier lieu, il est bon de s'assurer que le chien sorte régulièrement (en dehors de son jardin) pour aller à la rencontre d'autres animaux et sentir plein d'odeurs différentes. Certains maîtres, complètement désemparer, passent des heures et des heures à jouer avec leur chien, à le promener sur des chemins verdoyant et pourtant, celui-ci continue de fuir. Alors que faire ? Il faut bien comprendre qu'il y a des races qui ont besoin de beaucoup plus d'activité que d'autres, et prendre en compte qu'il ne s'agit peut-être pas de quantité, mais de qualité. Un chien qui fait une balade avec son maître n'aura pas la même dépense qu'un chien qui va courir derrière le vélo de son maître. La première solution consiste donc à trouver une activité qui soit plus adaptée à l'animal. S'il réclame beaucoup d'énergie, le faire courir à côté du vélo est une bonne idée. Il existe également d'autres activités sportives canines qui pourront tout à fait convenir. Les vétérinaires comportementalistes préconisent également d'adopter un autre chien, ce qui peut être une bonne idée, à condition de s'assurer que le second chien ait suffisamment d'énergie pour qu'ils se fatiguent mutuellement, sinon on retourne au point de départ. Enfin, en dernier recours, il y a aussi la possibilité de castrer son chien, au moins pour éviter qu'il ne se reproduise dans son quartier et par la même occasion de fuguer pour rencontrer des chiennes en chaleur.

Mon chien s'enfuit chez le voisin

« Médor fugue sans arrêt, et passe son temps chez les voisins avant de revenir ! » Bien que cela soit dérangeant et contraignant par rapport au voisin, il y a un point sur lequel le maître peut se rassurer : il sait où va son chien. Il s'agit là d'un élément très important puisque en parlant avec son voisin, il saura précisément ce que son chien vient chercher chez lui. La plupart du temps, il s'agit d'une chienne en chaleur ou de nourriture. Dans le premier cas, une castration s'impose, dans le second cas, il faut chercher à comprendre pourquoi le chien à tout le temps faim. Mange-t-il assez ? Est-il correctement vermifugé ? Au besoin demander l'avis d'un vétérinaire sur le comportement alimentaire du chien.

Mon chien s'enfuit pendant mon absence

Sans doute, le cas le plus compliqué à résoudre, car il est difficile de corriger un chien pour des erreurs qu'il fait pendant l'absence de son maître. Là encore, la première étape consiste à trouver l'origine de sa fuite. Elle peut être due à des chiennes en chaleurs et dans ce cas, on pense castration, à l'ennui voir à l'angoisse liée à la solitude où le remède consiste à apprendre au chien à rester seul. Elle peut également être un mix de trois autres cas présentés et solutionnés précédemment. Quoi qu'il en soit, les maîtres n'ayant pas un contrôle total sur le comportement du chien, en leur absence, devront avoir recours, temporairement, à des solutions spéciales anti-fugue.

comparer son assurance chien

Comment empêcher un chien de fuguer

Il y a des races qui sont réputées pour être des fugueurs, comme le Husky sibérien où à moins d'être un musher et de parcourir plusieurs dizaines de kilomètres par jour, ou un marathonien et d'en faire de même, il sera très difficile de l'enfermer. Pire, il pourrait en devenir malheureux - surtout si son mode de vie ne correspond pas à ses besoins.

En revanche, la grande majorité des fugueurs sont des chiens qui ne sont généralement pas correctement cadrés et / ou canalisés. Ainsi en prenant quelques précautions d'usage, cela suffit à empêcher un chien de s'enfuir. Précisons que si votre chien a déjà fugué, il faudra redoubler d'efforts pour lui faire comprendre que l'herbe n'est pas plus verte chez le voisin !

Les stimulations : sans doute, le point le plus important. Pour comprendre ce dont à besoin, votre chien, vous devez remonter à ses origines. Ainsi, les chiens de chasse ont été conçus pour chasser le gibier. Ils étaient donc très souvent à l'extérieur, pendant de longues heures à courir / sentir / courser une proie. L'idéal pour ce type de race serait de fournir une activité équivalente, avec une balle contenant de la nourriture (comme les King par exemple). Les chiens de troupeaux sont des chiens qui ont été élevés et sélectionnés dans le but de rassembler, regrouper des bovins, le tout sur des longues distances. Ce sont des chiens qui ont besoin de courir longtemps, et d'avoir une interaction avec un autre animal (chien, cheval), ils aimeront également la présence des enfants, car ils sont très joueurs. Donc pour comprendre les besoins de votre race de chien, vous devez remonter à ses origines (ce pour quoi la race a été créer au départ (ou les races s'il s'agit d'un croisé)). À ce moment-là, il suffira de s'adapter pour fournir à votre chien un équivalent en stimuli.

Limiter les points de sorties et les postes d'observation : si vous savez que votre chien a une tendance à la fugue, ne tentez pas le diable en laissant le portail grand ouvert ou en ayant un jardin non clos. Vous savez pertinemment que si la porte est ouverte alors l'animal ira faire un tour. Il en va de même avec les clôtures trop petite. Bien sûr, certains chiens ne bougent pas, ne sortent pas sans que l'on est à faire quoi que ce soit, mais pour les races fugueuses, il n'y pas d'autres moyens que de fermer ou éduquer son chien. Dans le même esprit, il est recommandé de limiter les postes d'observation. Par exemple, un portail qui fait face à un trottoir ou passe d'autres animaux. Le simple fait de les voir passer peut inciter le chien à sortir et fuguer.

Les relations sociales : Si vous ne voulez pas que votre chien aille voir ailleurs, il faut également faire en sorte qu'il se sente bien chez lui. Cela passe par une éducation claire, douce, calme, mais aussi par un échange de complicité et d'affection. Si vous avez adopté récemment votre chien, soyez patient et ne perdez par espoir. Un chien sait être reconnaissant.

Des solutions anti-fuge pour les fugueurs

L'attache : ce n'est pas réellement une solution, dans le sens où un chien fugueur qui reste attaché s'enfuira à la première occasion. Mais si vous êtes en train de remettre de l'ordre dans l'éducation de votre chien ou que pour une raison ou une autre, vous devez laisser le chien dans le jardin, alors il vaut mieux, pour sa sécurité, qu'il soit attaché.

Le clôture anti-fugue / collier anti-fuge pour chien : Investir dans un collier et une clôture anti-fugue (il existe des très bons kits complets comme l'anti fugue CANIFUGUE ) n'est pas non plus une réponse en soi. Elle permet simplement de contenir l'animal à l'intérieur d'un parc délimité par vos soins grâce à la clôture. Si le chien vient à s'approcher trop près, le collier émet un bip, de plus en plus rapide à mesure qu'il s'en rapproche jusqu'à donner une décharge électrique. Ce système fonctionne bien la plupart du temps, mais certains chiens trop sensible en ressortent traumatisés, tandis que d'autres vont comprendre qu'en courant le plus rapidement possible il ne ressentiront plus rien ou presque et vive la liberté ! Prenez conscience qu'un collier électrique ne permettra en aucun cas la résolution d'un problème visiblement bien installé. Il est un moyen de le contourner, de le bloquer, jusqu'au moment ou le chien trouvera une parade. De plus, si votre chien sort pour chienne en chaleur, la castration sera beaucoup plus efficace et beaucoup plus rentable sur la santé de votre animal et votre portefeuille que l'investissement d'une clôture + collier.

La castration : déjà évoquée, elle est une issue idéale pour tous les chiens qui fuguent dans l'optique de se reproduire avec les chiennes en chaleur du quartier. Elle est également conseillée pour les mâles ayant une soif de liberté trop exacerbée.

La rééducation : certainement, la solution la plus adéquate et la plus douce. La rééducation de l'animal sur les exercices tel que le rappel au pied va vous permettre de reprendre le contrôle du chien. Fusionnée avec une activité physique ajustée aux besoins de l'animal, elle va réinstaurer une relation de confiance et effacer petit à petit les fugues. La rééducation peut prendre un certain temps, mais une fois mise en place, ses effets seront beaucoup plus bénéfiques et plus durables. Si le chien revient à tenter de faire le mur, un petit rappel le remettra très vite sur les rails.

Mon chien a fugué, que faire ?

Si votre chien a pris la fuite, et qu'il n'est pas revenu comme d'habitude, ou bien qu'il s'enfuie pour la première fois. N'attendez pas et faites de suite le tour du voisinage pour recueillir un maximum d'informations sur la direction qu'il a pu prendre. Vous pouvez également d'or et déjà prévenir la SPA et les vétérinaires de votre secteur. Enfin, consultez le guide pour retrouver un chien perdu.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Le chien fugueur : dossier complet Mon chien fugue, comment le corriger?
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies