Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Collier anti-puce naturel ou chimique ?

Le 2016-12-21 PAR 4 (320 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

Les colliers anti-puce chimiques sont pointés du doigt comme étant destructeurs pour l'animal qui le porte et son environnement. C'est un fait sur lequel de plus en plus de maîtres sont d'accord – et qui les pousse à rechercher d'autres solutions, plus saines.

C'est ainsi que le collier anti-puce naturel prend une place de plus en plus importante. Les multiples scandales des produits chimiques y sont pour beaucoup dans ce rebondissement et le retour aux « origines ». Comme c'est naturel, c'est sain, c'est sans danger et l'efficacité est même démontrée. Mais les colliers naturels sont-ils véritablement sans danger pour le chien ?

Des colliers chimiques aux colliers naturels

Avant de vous parler des colliers antiparasitaires naturels, il est essentiel de comprendre à quel point l'utilisation des colliers classique est dangereuse pour le chien, mais aussi pour tout son environnement, maîtres et enfants y compris.

Ces colliers contiennent des substances actives, dites insecticides, utilisées habituellement en agriculture intensive. Ce sont la Perméthrine, le Deltaméthrine, le Dimpylate, l'Amitraz, le Flumétrine, l'Imidaclopride...et j'en passe.

Ce sont des neurotoxiques très puissants qui tuent les parasites en paralysant leur système nerveux – mais pas que. En plus d'être pointé du doigt comme destructeur d'environnement (entre autres les abeilles), les effets indésirables sont tout simplement dangereux pour le chien et catastrophiques sur les enfants / les maîtres.

De la réaction cutanée(allergie / brûlure) aux troubles respiratoires en passant par les crises d'angoisse, l'hypersalivation, les tremblements, les convulsions… ces colliers antiparasitaires peuvent conduire un chien à la mort. Il suffit d'un surdosage, d'une allergie, d'un chien déjà malade ou incompatible avec les substances et excipients du collier.

À ce titre, en 2012, l'ANSES retire 76 colliers antiparasitaires à base de Dimpylate considéré dans leur « scénario du pire » comme potentiellement dangereux en cas d'exposition chronique, particulièrement chez l'enfant.

Il faut quand même, mettre un peu d'eau dans son vin. Les effets de ces substances sont certes très nocifs, mais bien moins que celles précédemment utilisées (DDT). En outre, les cas d'empoisonnement ou de mort relatifs au port de ces colliers restent très rares. Ce n'est pas une raison, on est bien d'accord.

Vient alors la question du naturel. Puisqu'il est possible d'empêcher son chien d'attraper des puces ou des vers grâce aux produits naturels, quand est-il de leur dangerosité ?

comparer son assurance chien

Les colliers antiparasitaires naturels vraiment sans danger ?

Ce n'est pas parce que c'est estampillé naturel qu'il faut comprendre sans danger. Au contraire, la commercialisation des produits à bases d'huile essentielle ne nécessite pas d'AMM (Autorisation de mise sur le marché). Par conséquent, ces produits échappent aux règles de surveillance et aux principes de vérification d'innocuité. De plus, le consommateur ne sait pas d’où proviennent les plantes, comment elles ont été cultivées, si elles ont été confrontées aux pesticides, à quel dosage faut-il se limiter, pour quelle utilisation...

En parallèle, les huiles essentielles mal dosées, ou mal administrées peuvent causer des effets indésirables néfastes pour l'animal (comme pour le maître d'ailleurs).

Une étude récente auprès du centre antipoison révèle que les huiles essentielles représentent les premiers cas d'empoisonnement lors d'automédication, devant le paracétamol et les anti-inflammatoires. Le géraniol, contenu dans de nombreuses HE est le principe actif le plus incriminé. Or, ce produit est largement utilisé dans les solutions anti-puce naturelles – en particulier les colliers.

Au final, certains produits présentés comme naturels et inoffensifs sont en réalités plus toxiques et nuisibles que les substances chimiques. Notamment à cause de la confiance aveugle qu'on leur accorde et le manque de retour sur ce sujet.

C'est pourquoi, avant d'utiliser un produit naturel renseignez-vous d'abord sur la substance active qui le compose, sa posologie, ses contre-indications et ses effets indésirables. Au moindre doute, contacter votre vétérinaire ou un herboriste / phytothérapeute compétent.

Et surtout, faites toujours un test afin de voir les réactions physiques ou physiologiques de votre chien. S'il présente des signes d'intoxication : vomissement, diarrhée, battement de cœur rapide ou ralenti, hypersalivation, pipi fréquents, dépression, refus de s'alimenter… Retirez immédiatement le collier et rendez vous chez votre vétérinaire avec le collier et l'emballage du produit.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

5 solutions anti-puce naturel pour chien
5 solutions anti-puce naturel pour chien
Comment éradiquer les puces de la maison
Comment éradiquer les puces de la maison
Comment se débarrasser des puces sur un chien?
Comment se débarrasser des puces sur un chien?
Eloigner naturellement les puces du chien
Eloigner naturellement les puces du chien
Puce du chien : solution et traitement Collier anti-puce naturel ou chimique ?
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies