Assurance Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

10 raisons d'adopter un chien de refuge

Le 2014-03-27 PAR 4 (481 votes)

Il va encore falloir l'emmener chez le véto ? Connaissez-vous ces 5 solutions pour payer moins cher vos frais vétérinaire ?

C'est dommage de constater que de nombreuses personnes sont réticentes à l'idée de faire l'acquisition d'un chien dans un refuge ou auprès d'une association. Cela est principalement dû aux rumeurs qui ont bon train et qui persistent dans la tête d'un grand nombre - qui croient eux-mêmes aux fondements de leur dire parce qu'ils les ont entendus de quelqu'un ou parce qu'ils ont eu une mauvaise expérience à moment donné.

Les chiens de refuge

Mettons-nous à la place du chien un instant. Depuis des générations, il vit au côté de l'homme, alors il est tout naturel pour lui de s'attacher à son maître. Et un jour pour une raison X ou Y, il se retrouve, dans le meilleur des cas, dans un enclos entouré de plein d'autres chiens - tous aussi stressés les uns que les autres - et/ou le comportement primitif à tendance à reprendre le dessus. Naturellement, il y a de quoi être effrayé et seulement deux issues sont possibles pour lui, s'adapter ou se faire petit.

Dans le plus mauvais des cas, il part en balade avec ses maîtres tant adorés, va chercher une balle sciemment lancée et revient la rapporter pour constater l'absence de ceux-ci. Il va d'abord croire à un jeu, chercher, chercher et chercher encore sans jamais les retrouver. Alors il va attendre, penser qu'on viendra le récupérer à un moment donné, mais personne n'arrive. C'est horrible de ressentir de l'abandon, de se retrouver dans un lieu inconnu et isolé la plupart du temps. Ces chiens-là sont en général condamnés si aucune bonne âme ne passe par là pour les recueillir. Et ne parlons pas des chiens qui sont attachés aux bords d'une route ou à un arbre en pleine forêt où leurs chances de survie sont plus que diminuées. Une mort lente, douloureuse où sont mêlés les sentiments d'injustice, d'abandon, de peur à la famine, la soif, et l'impuissance de pouvoir faire quoi que ce soit !

Qu'ont-ils fait pour mériter ce sort ? La plupart du temps rien ! C'est pour cette raison que de nombreuses personnes dans la protection animalière sont en colère et en deviennent aigries, parce que justement, les motifs sont dérisoires et le pseudo-maître est le plus souvent responsable. Le cas du maître qui abandonne son chien pour partir en vacance parce qu'il ne prend pas la peine de chercher suffisamment quelque chose dans ses prix, celui qui l'abandonne parce que finalement le chien ne lui plait pas, ou parce que l'animal devient trop vieux. Le chien devient un objet qu'ils prennent et qu'ils jettent comme bon leur semble. Et le plus triste dans tout cas, c'est que ces personnes n'hésitent pas à recommencer sans prendre conscience du mal qu'ils ont fait.

Alors lorsque les chiens sont sauvés, ils sont placés dans des enclos ou des familles d'accueil où des personnes soucieuses de leur bien-être s'en occuperont, parce qu'il n'y a pas moyen de faire autrement. La quantité de chiens abandonnés, chaque jour en France, est monumentale. Les refuges sont pleins à craquer et les associations manquent cruellement de place. Et tout ceci parce que le chien est passé d'un outil de travail à un jouet de mode faisant fonctionner de nombreux commerces illicites d'animaux.

comparer son assurance chien

Conséquences des idées reçues

Les idées reçues sont aussi en partie responsables de la grande quantité de chiens dans les refuges. Parce que les adoptants ne veulent naturellement pas se prendre la tête avec un chien issu d'un enclos. Ils entendent dire qu'ils sont aboyeurs, qu'ils sont agressifs, qu'ils ont de gros problèmes de comportement (sociabilité, propreté ) et s'imaginent déjà les pires cauchemars avant même d'avoir pris la peine de se déplacer pour rencontrer un chien. Et c'est normal, qui voudrait prendre un animal pour avoir des ennuis derrière ? Personne !

Résultats, ces adoptants, qui se foutent d'avoir un animal de pure race et qui veulent faire une bonne action en sauvant une vie, se tournent sur des annuaires de petites annonces pour rechercher leur futur compagnon. Et là, ils ignorent en réalité qu'ils entretiennent des élevages clandestins, des personnes qui vont faire reproduire leur chien sans avoir aucune connaissance en matière d'élevage, pour se faire de l'argent sur la vente des chiots. Et souvent, alors que ces adoptants cherchaient à fuir les ennuis, ils se retrouvent avec un animal non sevré, ou mal sevré, mal socialisés et qui plus est peut avoir de graves problèmes de santé à cause d'une mauvaise sélection.

Pour pallier à ce business, les associations et refuges publient eux aussi leurs annonces sur ces annuaires. À double tranchant, ça leur permet de pouvoir se faire voir au même titre que les autres, et d'observer et repérer les annonceurs proposant des ventes louches, toujours dans l'optique de protéger le chien. Malgré tous leurs efforts, les adoptions restent en trop faible quantité comparée aux abandons. Ceci probablement parce que les organismes de protection animalière vont prendre le temps de faire les démarches jusqu'au bout, s'assurer que le chien correspond à la personne, que son nouveau mode de vie lui sera adapté, et faire des visites en conséquence. Nombre d'adoptants se sentent jugés, espionnés ou n'ont pas confiance en eux et par désespoir préfère adopter un chien lors d'une rencontre au coin de la rue avec l'annonceur.

Pourtant, la démarche n'a rien d'intrusif, il s'agit simplement de s'assurer de la correspondance entre le chien et le maître. Aucun organisme ne demandera d'avoir un appartement de luxe, super bien meublé, avec un énorme jardin bien fleuri pour pouvoir bénéficier d'un chien. Non, il s'agit là d'une grosse erreur. Il est déjà arrivé de refuser une adoption à des personnes bourrées de pognon parce que le chien n'était réclamé que pour correspondre à l'image de Madame, et à l'inverse d'autoriser une adoption à une personne qui avait construit sa table basse avec des palettes en bois. L'apparence et l'argent ne sont pas un critère de sélection, en revanche la sécurité, l'entente, et la correspondance de l'habitat et du caractère. Il est évident qu'un chien du type caniche n'aura pas les mêmes besoins qu'un chien de type berger. Le premier pourra vivre en appartement et en ville sans problème tandis que le deuxième aura plutôt tendance à avoir besoin d'une maison non loin d'un parc, ou d'une personne sportive. Et encore cela se jauge en fonction du caractère, du passé et de l'âge du chien.

chiot en refuge derrière une barrière
Photo Klearchos Kapoutsis

Pourquoi adopter un chien de refuge

Maintenant que les rumeurs ont été mises au point, voyons pourquoi il est intéressant d'adopter un chien de refuge.

1- La première et sans aucun doute la plus importante, c'est que l'adoptant est à coup sûr de faire une bonne action en adoptant un chien issu d'un refuge ou d'une association. En agissant ainsi, il permet d'encourager tous les volontaires, les familles d'accueil, les diffuseurs, bref tout ce petit monde qui travaille bénévolement pour contribuer au placement d'un chien. Lorsqu'une adoption a lieu, c'est un coup de fouet, du baume au cœur, de la joie et du courage pour continuer à se battre pour tous ceux qui sont encore là et ceux qui arrivent.

2- Une bonne action vis-à-vis du chien, qui lui n'a rien demandé dans l'histoire. Il retrouve enfin un nouveau foyer, la chaleur, les caresses. Il a en quelque sorte une seconde chance et le fait d'être adopté lui sauve la vie, car malheureusement dans quelques refuges, les places ne sont pas éternelles. Au bout d'un certain laps de temps, les chiens sont éliminés parce qu'ils sont trop vieux et que plus personne ne pourra s'intéresser à eux, ou parce qu'ils sont trop malades ou trop dangereux. À savoir que dans ces deux derniers cas, si adoption il y a, les familles sont automatiquement prévenues pour ne pas êtres prises aux dépourvues. Les adoptions se font en tout état de cause.

3- Adopter un chien de refuge c'est libérer une place pour un autre animal. C'est logique, les places en refuge ou en famille d'accueil sont très limitées, et lorsqu'une place se libère automatiquement un autre chien vient la remplir. Indirectement, l'adoptant ne sauve pas une, mais deux vies. Parce que si la place n'avait pas été libérée, où serait passé le chien suivant. Et si ce dernier prend une place alors qu'il n'y en a pas, ce sera automatiquement au détriment d'un autre animal. Conséquence, on peut aller jusqu'à dire qu'adopter un chien c'est sauver trois vies, celle de l'adopté, celle du remplaçant et celle du petit vieux qui aura un délai supplémentaire !

4- Souvent les chiens vendus par les associations et refuges le sont à des prix dérisoires qui permettent de compenser les frais engendrés sur l'animal (et la plupart du temps, ce n'est qu'une partie). Parce que même si ces organismes sont des associations, à un moment donné, il faut soigner les chiens, les nourrir, les entretenir, tout ceci n'est pas gratuit et les financements proviennent de l'achat des chiens et des dons lorsqu'il y en a. Les frais d'adoption sont donc moins élevés quand le chien n'est pas donné directement. Car dans certains cas, l'urgence est telle que le chien est directement donné. Cela ne signifie pas que l'animal est un cadeau empoisonné, loin de là même !

5- Dans le même registre du gain d'argent, les chiens de refuges sont obligatoirement vendus identifié, primovacciné (voir vacciné) et stérilisé ou castré. Dans certains cas, les chiots sont trop jeunes pour être stérilisés, la vente est alors moins chère et en contre partie l'adoptant s'engage à payer la stérilisation de l'animal. Pour garantir que ce sera bien fait, l'animal appartiendra définitivement à l'adoptant qu'une fois la stérilisation faite.

6- Généralement il n'y a pas d'éducation à faire. Les chiens sont la plupart du temps déjà propre et ont déjà vécu en famille. Ils connaissent donc les ordres de base tels qu'assis ou couché. Ils savent aussi qu'il ne faut pas grignoter les meubles ou faire des trous dans le jardin. Mais attention à bien relativiser, toutes les familles n'ont pas les mêmes règles pour éduquer son chien; dans certaines, il est autorisé au chien de monter sur le canapé, dans d'autres non. L'avantage, c'est que contrairement à la croyance, même si le chien est adulte, il est tout à fait possible de l'éduquer.

7- Il vous donnera beaucoup d'amour en échange. Il a conscience qu'il a été sorti d'un endroit ou il n'était pas des plus heureux. Là, il a la chance d'avoir un maitre rien que pour lui, un foyer et d'être cajolé, il en a conscience et le rendra plus plus plus. Si tous les chiens sont affectueux, les chiens qui ont été abandonnés le sont beaucoup plus, parce qu'ils n'ont pas envie d'être abandonnés une fois de plus. Ils seront donc plus attentionnés, plus fidèles voir pot de colle et paradoxalement plus obéissants aussi !

8- C'est aussi lié avec le point précédent, mais il est bon de noter que les chiens adoptés en refuge sont sociables. S’il y a bien quelque chose qu'on ne peut pas leur enlever, c'est ça. En vivant en permanence avec d'autres chiens à leurs côtés, mâle ou femelle, petit ou gros, et en voyant défiler des personnes tout au long de la journée, ils n'ont alors aucun problème de sociabilité. Bien sûr il reste quelques exceptions comme partout, mais si c'est le cas, l'adoptant sera tenu informé avant toute adoption.

9- Il y a tout type de chien, des bergers, des molosses, des ratiers de tout âge bref, beaucoup de choix et il est tout à fait possible de trouver LE chien qui correspond. Et parmi eux il y a différents profils, le chien sportif, le chien qui aura eu une bonne éducation pointilleuse, le chien qui aura déjà chassé, le chien qui était employé à la garde d'un local ... De quoi trouver son bonheur tout en faisant le bonheur d'un autre ! L'importance est de prendre le temps de se renseigner, de voir l'animal, de passer du temps avec lui et ne pas foncer tête baissée sur un caprice.

10- On termine sur un point important, mais non négligeable. En adoptant un chien de refuge, c'est une façon indirecte de boycotter tous les élevages clandestins. Car si tous les adoptants faisaient la même action, le commerce de chien ne serait plus aussi rentable et donc plus autant d'intérêt à en faire. Ce qui aurait pour conséquence sur le long terme de vider les chiens des refuges, et de diminuer les abandons par des adoptions mieux ciblées.

Si vous recherchez un forum pour adopter un chien issu de refuges et/ou d'association, nous vous conseillons sans conteste le rescue forum.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Renseignez-vous vite !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

Chiens dangereux: qui sont-ils?
Chiens dangereux: qui sont-ils?
Top 10 des chiens les moins intelligents
Top 10 des chiens les moins intelligents
10 chiots qui vous font craquer
10 chiots qui vous font craquer
Classement des chiens les plus grand
Classement des chiens les plus grand
Top8 des chiens disparu
Top8 des chiens disparu
10 chiens pris au bon moment
10 chiens pris au bon moment
Ces chiens qui sont inoubliables
Ces chiens qui sont inoubliables
10 pulsions sexuelles insolites
10 pulsions sexuelles insolites
Top10 des chiens préférés des Français
Top10 des chiens préférés des Français
Liste de chiens familials (partie 2)
Liste de chiens familials (partie 2)
Liste de chien de sauvetage les plus utilisés
Liste de chien de sauvetage les plus utilisés
10 chiens qui aiment la bière
10 chiens qui aiment la bière
Top10 des chiens dits dangereux
Top10 des chiens dits dangereux
Top10 des chiens intelligents
Top10 des chiens intelligents
Top15 chiens pour courir
Top15 chiens pour courir
Les meilleurs chiens pour la famille
Les meilleurs chiens pour la famille
Top10 des chiens puissants
Top10 des chiens puissants
Jeux 10 raisons d'adopter un chien de refuge
CONNEXION
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité et que des cookies soient utilisés afin de mesurer l'audience de notre site. J'accepte Paramétrer les cookies