Shop Race Choisir
Education Trouble Sante
Naturel Défendre Jeux
Connexion Devenir membre

Mon chien boite, pourquoi ?

Le 2014-01-07 PAR Anva - 5 (356 votes)

Une petite parenthèse rien que pour vous. Si vous souhaitez économiser vos frais vétérinaires actuels ou à venir, prenez un petit instant pour lire cette technique. Vous ne serez pas déçu.

Lorsque le chien boite, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Le chien se met-il à boiter soudainement? Ou au contraire la boiterie s'est-elle installée de manière progressive? Le chien est-il jeune ou âgé? A-t-il eu un accident ou est-il tombé, a-t-il été mordu par un animal ou piquer par un insecte? Tant de question que vous posera votre vétérinaire pour orienter son diagnostic vers telle ou telle cause. La boiterie est la plupart du temps la conséquence d'une douleur, la première étape consiste donc à mettre son chien en repos forcé pendant un minimum de 48 h, si la boiterie persiste ou semble s'aggraver, consultez votre vétérinaire. En attendant, vous pouvez essayer de comprendre pourquoi votre chien boite.

comparer gratuitement votre assurance
Pour le bien être et le bonheur de mon chien

Inspecter votre chien et rechercher l'origine

Avant de paniquer parce que votre chien boite, commencez par l'observer et l'inspecter minutieusement, afin de localiser la zone douloureuse.

  • Observer : Eloignez-vous et faites-le venir vers vous. Votre chien boite-t-il en posant la patte? Ou au contraire évite-t-il d'y mettre le poids de son corps sur le membre atteint? La boiterie est-elle douloureuse ou non? S'agit-il d'une patte arrière ou avant ?
  • Inspecter le membre : Commencez par les coussinets, écartez bien chaque doigt à la recherche d'une petite entaille, d'un petit caillou ou d'une infection qui peut-être à l'origine des boitements. Regarder attentivement votre chien pendant vos manipulations afin de voir la zone douloureuse. Si rien d'apparent dans le coussinet, et aucune réaction de votre chien, observez alors ses griffes, si elles sont longues, incarnées? Y a-t-il un gonflement anormal? Le chien réagit-il ? Sinon, continuez progressivement en remontant le long du membre atteint.
  • Palper le membre : Evidemment s'il y a des signes évidents de fractures et/ou gonflement, il est déconseillé de masser la zone. Dans ce cas, rendez-vous directement chez votre vétérinaire. Dans le contraire, palpez, massez doucement les muscles et os du membre atteint. Attention, chaque chien manifeste la douleur à sa façon, certains vont lécher leur maître ou sursauter, d'autres vont gémir ou pleurer d'autres encore vont aboyer, grogner ou mordre. Veillez à prendre vos précautions pour ne pas vous faire mordre.
  • Plier le membre : au niveau des articulations essayez de plier naturellement et délicatement.
À ce stade, vous devez être en mesure de localiser la zone. Néanmoins elle peut être difficile à situer en fonction du degré de tolérance de douleur du chien. Quoi qu'il en soit, si la douleur est apparue soudainement et qu'il n'y a pas de signe de fracture ni de gonflement, de plaie ou d'abcès, il est recommandé de mettre son chien au repos forcé pendant 48 h. Si la douleur persiste et s'aggrave, consultez votre vétérinaire. Durant ces 48 h, le chien ne doit pas courir, ni sauter, ni monter et descendre les escaliers ou la voiture. Une marche en laisse est autorisée pour qu'il puisse faire ses besoins. Le reste du temps, mettez votre chien au repos sur un tapis épais, afin d'amortir son membre du sol. Il est possible également d'appliquer une bouillotte chaude, une serviette chaude ou encore du massez avec du syntol dilué sur la zone douloureuse. Si vous avez un tapis chauffant, c'est également l'occasion de le mettre en route.

Les boiteries d'origine accidentelle et/ou musculaire

Les causes de boiterie chez le chien sont multiples. Après avoir écarté les possibilités de boiterie liées à l'intrusion d'un corps étranger entre les coussinets, une plaie ou encore un ongle incarné ou déchiré, les causes les plus fréquentes sont d'origine accidentelle. Le chien peut très bien s'être fait mal tout seul en jouant, ou en sautant. Il est possible aussi qu'il ait fait un faux mouvement. Si vous avez assisté à la scène, la question ne se pose plus, en revanche si votre chien boite après avoir joué dans le jardin ou à votre retour d'une journée de travail, la thèse accidentelle peut être envisagée et la piste mérite d'être creusée :

  • Fractures : le cas d'une fracture est généralement bien visible. La patte est déformée et/ou gonflée sur la zone douloureuse, parfois les os sont apparents et le chien peut saigner - saignement qu'il faudra stopper le plus rapidement possible surtout si c'est en grosse quantité. La douleur est omniprésente, l'animal refuse de poser la patte au sol. Une consultation immédiate chez le vétérinaire s'impose.
  • Elongation musculaire : Elle apparaît à la suite de mouvements brusques de la part du chien, souvent lorsque celui-ci n'a pas été échauffé souvent sur le muscle interne et arrière de la cuisse ( muscle semi-tendineux, muscle semi-membraneux). Ce mouvement entraîne un étirement au-delà de la capacité élastique des fibres musculaires débouchant sur une réaction inflammatoire. La douleur peut survenir de suite ou quelques heures après. Il n'y a pas de gonflement, mais le muscle est plus ou moins douloureux et dur à la palpation. La douleur semble difficile à localiser sur un point précis, elle est diffuse dans l'ensemble du muscle. La douleur disparaît lorsque l'animal est au repos, mais réapparaît dès lors qu'il recommence une activité. Le chien boite et refuse de poser la patte au sol. Seul un repos de 10 à 15 jours avec prescription anti-inflammatoire et éventuellement des massages doux peut permettre de rétablir le chien d'une élongation. Une consultation vétérinaire reste néanmoins nécessaire afin de s'assurer qu'il n'y ait pas d'autres complications plus graves(déchirure).
  • Tendinite : Il s'agit d'une déchirure du tendon plus ou moins grave. Elle survient généralement à la suite d'un exercice physique très intense, dont le chien n'était pas préparé ou dont il n'a pas l'habitude. La tendinite a deux phases, une aiguë et une chronique. Pour la première, la douleur est intense, le chien boite et la zone douloureuse est chaude et gonflée. Lorsque la tendinite devient chronique (c'était à dire répété), le chien boite seulement avant l’effort, puis après l'effort et avec le temps la boiterie devient permanente. Ainsi il est préférable de soigner correctement une tendinite dès le début pour qu'elle ne devienne pas chronique. L'animal doit être mis au repos complet, marche en laisse uniquement. En cas de douleur, des compresses d'eau froide peuvent être posées sur les zones enflées. La reprise d'activité devra se faire progressivement et en douceur.
  • La luxation de la rotule : On parle de luxation de la rotule lorsque cette dernière sort de son emplacement. Parfois elle s'y remet d'elle-même dans d'autres cas elle reste coincée, dans ce dernier cas la patte reste alors en flexion (étendue) et le chien boite. Dans le cas où la rotule se replace d'elle-même, la mise au repos du chien est fortement recommandée, mais une surveillance est préconisée, car la luxation de la rotule peut favoriser la rupture des ligaments croisés, si celle-ci apparaît trop souvent il est alors préférable d'opter pour une intervention chirurgicale comme dans le cas où la rotule resterait coincée
  • Rupture des ligaments croisés du genou : Les ligaments croisés sont des ligaments (antérieur et postérieur) qui permettent le contact entre le fémur et le tibia, on l'appelle croisé parce qu'ils sont effectivement positionnés de façons croisées au cœur de l'articulation entre le fémur et le tibia. Elle est une des causes les plus classiques de boiterie des membres postérieurs, et touche aussi bien les chiens de petite taille comme ceux de grande taille. La rupture est généralement due aux microtraumatismes des ligaments, elle ne survient pas en une seule fois, mais plutôt à force de répétition des microchocs. C'est pourquoi la douleur apparaît chez le chien lors d'une activité habituelle. En cas de ruptures de ligament croisé, le chien ne pose plus la patte au sol, si non soignée, la douleur s’estompera d'elle-même pour réapparaître au bout de quelques semaines par l'apparition d'arthrose dans l'articulation du chien. La rupture se remarque par le "signe du tiroir", c'est-à-dire que lorsqu'on tire la patte du chien vers soi, le tibia avance plus que le fémur (comme lorsqu'on ouvre un tiroir). Seul un chirurgical permet de corriger le problème. Une consultation auprès de votre vétérinaire s'impose.
Il existe également d'autres origines comme l'entorse, le claquage plus ou moins élevé, la déchirure musculaire. Toutes entraînent également une boiterie de la part de l'animal. Si dans le cas d'une légère entorse le repos et l'anti-inflammatoire sont les meilleurs remèdes dans les autres cas seuls une consultation chez votre vétérinaire pourra résoudre les problèmes de boiteries du chien. En cas de doute, il est tout à fait possible de téléphoner à votre vétérinaire et lui exposé les faits pour avoir son avis. Pensez également à vérifier les tarifs d'une consultation, d'une radiographie ou encore d'une échographie qui seront les seuls moyens pour comprendre pourquoi votre chien boite.

pourquoi mon chien boite? Lorsqu'un chien boite, il est important d'intervenir d'autant plus s'il ne pose pas la patte. Photo Greencolander

Les boiteries liées à la croissance du chien

Certaines maladies hérétidaires peuvent également provoquer des boiteries chez le chien. Elles affectent principalement les chiens de grande taille et touchent le plus souvent les pattes arrière. Si le repos reste préconisé pendant quelques jours, la consultation du vétérinaire est fortement recommandée.

  • Dysplasie de la hanche et/ou du coude : elle consiste en une malformation ou une déformation due à une anomalie de développement d'un tissu ou d'un organe, la hanche ou le coude. Le chien atteint de dysplasie voit ses articulations se détériorer au fil du temps. Heureusement il est possible de donner à l'animal un traitement lui permettant d'améliorer ses conditions de vie. Il est aujourd'hui possible de dépister la maladie, en outre si elle est difficile à voir, certains signes ne trompent pas comme la difficulté à se lever, à sauter, à marcher à froid. Le chien boite d'une ou de plusieurs pattes arrière, il est parfois comme paralysé. La dysplasie est d'origine génétique, mais certains facteurs comme l'embonpoint peuvent la déclencher.
  • Ostéodystrophie hypertrophique : Maladie rare affectant les jeunes chiens de grande taille ( moins d'un an). Son origine est inconnue, on suppose une carence en vitamine, une origine virale (5 chiens sur 6 l'auraient développé des suites d'un vaccin). On constate une boiterie très importante et un gonflement de la zone touché. La maladie se résorbe par elle-même, mais si elle est sévère des séquelles peuvent persister, ainsi qu'une récidive. un traitement doit être administré, ainsi qu'un repos obligatoire durant 10 jours.
  • La Panostéite : appelé également énostose, il s'agit d'une maladie inflammatoire qui provoque des boiteries chez les jeunes chiens (entre 5 mois et 2 ans) surtout chez les chiens de grande race en particulier les mâles. Les boiteries sont soudaines, douloureuses et intermittentes sur un membre durant deux à trois semaines avant de se déplacer et toucher un autre membre. Heureusement, il s'agit d'une maladie qui se résorbe par elle-même avec la fin de la croissance. Toutefois en cas de doute, nous vous recommandons vivement de consulter votre vétérinaire, car si la panostéite est passagère, une confusion avec une autre maladie pourrait être irréversible.
  • Ostéochondrite disséquante : Il s'agit d'une maladie des os qui touche les chiens (de grandes races généralement) en croissance âgée de moins de 15 mois. Elle touche l'ensemble des articulations d'un membre ( épaule, genou, coude, cheville et sacrum). On constate généralement un gonflement à la palpation, ainsi qu'une douleur. Le chien boite et avec le temps le muscle s'atrophie. La consultation du vétérinaire doit se faire le plus rapidement possible. Plus le temps passe, plus le cartilage se détache et plus l'opération envisagée sera lourde.

Les boiteries liées aux maladies

  • L'arthrose : Elle touche tous les chiens, de petite et grande taille même si ces derniers sont plus souvent concernés. Même s'il est dit qu'il n'y a pas d'âge pour le développement de l'arthrose, c'est en général les vieux chiens qui sont touchés. Toutefois, l'arthrose peut apparaître chez les jeunes chiens, généralement des suites d'une maladie comme la dysplasie de la hanche par exemple. Les chiens en surpoids ont également plus de risques d'être affectés par l'arthrose. L'arthrose du chien est une maladie qui provoque la dégradation progressive et malheureusement irréversible du cartilage d'une articulation, quelle qu'elle soit. On constate que le chien boite et a du mal à se déplacer. Les zones concernées sont douloureuses, l'animal refuse de marcher ou bouger ce qui entraîne une fonte de la masse musculaire et on entre immanquablement dans le cercle vicieux de l'arthrose.
  • la maladie de Lyme : elle se transmet par l'intermédiaire d'une tique, mais le symptôme peut apparaître plusieurs mois après la morsure. Le chien présente de la fièvre, une perte d’appétit, une respiration plus forte ainsi que des douleurs musculaires et articulaires. L'animal peine à se déplacer et devient de plus en plus réticent. Les douleurs articulaires peuvent l'inciter à boiter. Une consultation vétérinaire le plus rapidement possible s'impose.

Certaines tumeurs osseuses peuvent également déclencher des boiteries chez le chien. D'une manière générale, si les boiteries sont liées à une maladie on constate qu'elle s'accompagne d'autres symptômes comme la perte d'appétit ou l'abattement. Si vous soupçonnez une maladie chez votre chien, consultez votre vétérinaire.

Il va encore falloir l'emmener chez le vétérinaire ? Et si l'assurance coûtait moins cher ?

Savez-vous qu'il est possible d'être remboursé jusqu'à 80% de vos frais vétérinaires pour seulement de 10€ / mois ?

    Avec une assurance vous serez remboursé:
  • des frais de consultation (honoraire, visite)
  • des frais de médicaments, pharmacie, analyse en laboratoire
  • des frais de radiologie, radiothérapie, chimiothérapie...
  • des frais d'intervention chirurgicale, hospitalisation...
    Grâce au forfait prévention inclus dans les formules, vous serez rembourser à 100 % :
  • des frais de vaccinations
  • des frais d'achat de produits antiparasitaires(puce, tique, poux) et vermifuges
  • des frais d'alimentation diététique, thérapeutique... et médecine douce
  • des frais d'évaluation comportementale

Votre chien sera également couvert en cas d'accident ou de maladie nécessitant l'intervention chirurgicale et bien d'autres choses encore !

Connaissant les tarifs vétérinaires exorbitants, il suffit d'un seul accident / maladie grave pour payer à votre vétérinaire l'équivalent de 6 années de cotisations en assurance ! Etes-vous sûr qu'il n'arrivera jamais rien à votre chien ?

En remplissant le formulaire ci-après, vous connaîtrez instantannément toutes les formules, les prix, les remboursements... et ceci gratuitement et sans aucun engagement de votre part.

Vous n'avez rien à perdre, mais tout à y gagner, alors n'attendez pas qu'il soit trop tard.

Renseignez-vous vite !

Facebook Twitter Google+
+
Sante Sante Mon chien boite, pourquoi ?
CONNEXION
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus